Accueil » Presse/Emploi/Éducation »  Dossiers >> Enquêtes Rungis Actualités
Enquêtes Rungis Actualités

Matériels de présentation : valoriser ses produits

Les magasins sont des lieux de plus en plus personnalisés. Ils évoluent vers des espaces pluridisciplinaires combinant esthétisme, simplicité et services complémentaires. Plus que jamais, l’aménagement des magasins joue un rôle dans la valorisation des produits au travers de matériels de présentation spécifiques.

Les magasins cherchent à gagner une clientèle plus large et à augmenter leur potentiel de vente, par une plus grande valorisation des linéaires et des produits, une plus grande attractivité des vitrines. Aujourd’hui, grâce au « retail design », toute enseigne peut jouer sur la séduction du consommateur, à travers une atmosphère représentative définie par la spécificité de ses produits et l’exploitation optimale de divers éléments : mobilier, design (intérieur, extérieur), éclairage, signalétique… De son côté, le consommateur est à l’affût de nouveautés et veut être à la fois surpris, rassuré et guidé. Affichages automatiques, panneaux interactifs, têtes de gondoles, habillages des rayons, services nouveaux et complémentaires, scénarisation de l’espace, se développent pour capter le client. Des outils de merchandising sont mis en place pour générer de la visibilité et animer le linéaire : agencement bien conçu, repérage et bon suivi des produits, meubles mobiles et modulables permettant de reconfigurer en permanence la théâtralisation de l’espace de vente. L’élaboration d’un nouveau concept de vente permet souvent de favoriser une forte identification du consommateur au travers de ses actes d’achats.

L’agencement des magasins

Si dans les années 90, la rénovation des magasins se faisait en moyenne tous les sept ans, actuellement les fournisseurs sont sollicités pour renouveler, développer ou équiper les magasins dans des cycles plus courts : - 9% tous les ans ou tous les deux ans, - 19% tous les trois ans, - 57% entre quatre et cinq ans, - 5% entre six et plus. En ce qui concerne la répartition des investissements : - 36% portent sur la rénovation de magasins existants, 24% sur des évolutions du concept du point de vente, 40% sont relatifs à des développements, extension ou ouverture de magasins. Le développement du point de vente est indissociable de son agencement et sa fonctionnalité doit être bien pensée au travers de différents paramètres. Une fiche merchandising du point de vente est très utile (surface, situation, linéaire, propreté, marquage, références et assortiment produits, facing, circulation, emplacement et type des meubles de présentation..).

Si la circulation du client est déterminante, la présentation et la visibilité des produits est essentielle (un peu inférieure à la hauteur d’yeux) grâce à la présence de mobilier bas et moyen bas. Les étalages, rayonnages, vitrines, présentoirs, seront réalisés dans des matériaux adaptés aux produits et objectifs de vente, en suscitant certains sentiments (convivialité, chaleur, nature, terroir…). Ils seront positionnés aux endroits stratégiques, bénéficieront d’un éclairage modulé et adéquat, permettront une certaine « flexibilité » dans l’agencement du magasin qui évolue sans cesse. Pour stimuler un achat, il convient de créer un lien grâce à l’étalage en vitrine en jouant sur les contrastes, les couleurs ou sur un thème. Les produits doivent être rapidement repérables et attrayants. Pour cela, il est bon de changer régulièrement la vitrine. Pour la vente de certains produits frais (fruits et légumes, gibier…), la saisonnalité doit être bien marquée et le choix bien lisible. Par ailleurs, la disposition des mobiliers de présentation sera différente selon le type de ventes : libre-service (produits vrac, facing par références..) ou vente servie (produits sélectionnés, mise en scène, conseil au client…).

Evolution des matériels

L’évolution des matériels de présentation a pour but la mise en avant des produits vendus dans le magasin, leur fraîcheur et leur conservation, afin de provoquer l’acte d’achat. Pour ce faire, une nouvelle génération de meubles a vu le jour, offrant des solutions pratiques et esthétiques. On y trouve des présentoirs modulables en fonction des types et volumes de produits, pour des réalisations de facing simples et attractives, d’intérieur ou d’extérieur. De même, les banques de présentation permettent une bonne mise en avant des produits, en facilitant le choix du consommateur et le travail du commerçant. Plus sophistiquées, les banques inclinables constituent une meilleure présentation et une meilleure préhension des produits. Les portiques sont parfaitement indiqués pour une signalétique appropriée et performante et s’adaptent à tout environnement. Ils peuvent être équipés d’un système de nébulisation intégrée dans les commerces de fruits et légumes pour améliorer la fraîcheur des produits et diminuer la démarque.

Les têtes de gondoles ont un rôle essentiel dans un rayon en évolution constante au cours des saisons. Elles servent aussi à créer des îlots centraux (par assemblage de deux têtes) et à organiser des offres promotionnelles en libérant de l’espace. L’utilisation de kiosques permet de multiplier les points de vente et le nombre de références à des endroits établis selon un but recherché (promotions, animations…) et suivant les flux de clientèle. Pour capter le client, la mise en place de bergeries et de tables de masse basses est également efficace. Elles permettent de présenter un large éventail de références par famille de produits. Les vitrines réfrigérées ont également évolué afin de gagner de la place au sol (15% à 20%) par diminution sensible de leur encombrement. Elles ont gagné en rayonnages (plus de surface de présentation de produits) et peuvent être équipées de différents types de vitrages : droit, courbe convexe haut, courbe convexe bas ou rétro. Elles bénéficient d’éclairages adaptés pour la mise en valeur des produits et de modulations de température selon les produits.

Camions magasins et remorques magasins

L’activité commerciale sur les marchés couverts et forains fait appel à des matériels spécifiques : camions magasins, remorques magasins. Encore faut-il choisir le modèle adapté à son type de commerce et à ses besoins. Equipé de grandes vitrines, de rayonnages spacieux, d’équipements de travail sophistiqués et d’un aménagement global confortable, les véhicules magasins sont d’abord des lieux de vente. A ce titre, ils doivent être équipés de matériels réfrigérés conformes aux normes sanitaires en vigueur pour la vente de produits alimentaires.

On distingue le véhicule panoramique (5m à 10m de long) équipé de larges espaces modulables de vente pour une forte visibilité des produits. La caisse de marché (2 à 3m) moins volumineuse, est aussi moins modulable. Il s’agit d’un magasin vitrine posé sur un châssis de camion et destiné aux tournées. La remorque-étal (5 à 11m) est une remorque indépendante installée sur le marché offrant un espace de travail optimisé et une forte visibilité des produits. (source : Ctifl, UNFD, FNDE, Larbaletier, CCIP)
Francis Duriez

Quelques réactions de professionnels

Hervé Diers
(gérant de la société Hedimag – fabricant de véhicules magasins)

« Nous sommes spécialistes du commerce mobile (camions et remorques magasins, vitrines, étals…) et leader français pour les remorques magasins. Nous équipons chaque véhicule à la demande du client et selon les normes sanitaires en vigueur. Si le marché reste satisfaisant pour nous (20 employés, +30%, diversification vers les véhicules friteries et pizzas), il est globalement à la baisse (-8%/an) en raison du développement de la GMS et parce qu’il s’agit d’un marché saisonnier. Nous lançons deux nouveaux concepts : un camion pizza tout équipé et une remorque « fooding » pour la restauration rapide version bio où le client choisit ses ingrédients. Nous fabriquons également des kiosques sur roulettes pour les magasins.

Gérard Dufour
(directeur commercial de la société Fil et Tube - fabricant d’étalages et tables)

« Fabricant d’étalages et de tables pour magasins d’alimentation générale de taille moyenne et revendeur de rayonnages et vitrines, nous sommes présents depuis plus de trente ans. Spécialistes des étalages sur roulettes à trois niveaux dont 80% pour l’extérieur, nous travaillons sur mesures partout en France.
Nos clients cherchent surtout à gagner de la place car le mètre linéaire est encore très cher, tout en privilégiant le côté esthétique de l’étalage, mais en restant sur des standards. Nous réalisons beaucoup de gondoles et de rayonnages, indispensables à la mise en valeur des produits… ».

Didier Gevril
(président du Syndicat des marchés de Clamart, commerçant sur marchés couverts - alimentation générale et spécialités italiennes)

« J’ai débuté il y a vingt ans, avec des tréteaux et des bâches, puis sont venues les vitrines. Nous sommes sur marchés couverts avec des stands fixes et nous transportons la marchandise en camion isotherme.
Les matériels de présentation ont bien évolué au niveau esthétique et technique et sont plus attractifs. Cependant, ils connaissent parfois des problèmes de fonctionnement en particulier au niveau du froid par grosse chaleur et ne sont pas toujours bien appropriés à nos emplacements… ».

Michel Maugère
(vice-président des Marchés de France)

« Nous sommes 20 000 adhérents répartis en 170 syndicats sur l’ensemble du territoire, à parité égale entre produits alimentaires et manufacturés. Le problème tient à la fiabilité des matériels sur la question du froid dans le cadre de la loi. A ce jour, nous n’avons aucun rapport d’analyses nous prouvant cette fiabilité des matériels sur ce point. Il est important d’apporter des améliorations aux matériels de présentation sachant qu’ils restent d’un prix déjà élevé… ».

Philippe Pilliot
(secrétaire général de la Fédération Nationale De l’Epicerie)

« Pour développer l’activité de son commerce, encore faut-il bien penser son magasin, être attentif à son environnement, à l’écoute de sa clientèle, développer des niches qui seront des rayons à part entière, utiliser des meubles adaptés pour bien valoriser les produits et gagner de la place (gondoles ne dépassant pas 1,50m de hauteur), offrir des services supplémentaires et innovants (rôtissoire, meuble à poisson, pour produits traiteur…).
Il est important d’intégrer la notion d’achat plaisir par des présentoirs en bois pour mettre en scène le produit, en théâtralisant son magasin. Au niveau esthétique, un effort important est engagé sur la lumière et l’éclairage, amplifié par des réflecteurs pour valoriser les produits. Le plus grand nombre d’innovations en matière de mobilier et matériels de présentation est actuellement réalisé dans les fruits et légumes. Il faut aller vers plus de qualité tout en rendant le magasin plus attrayant pour capter la clientèle… ».

retour à la liste des enquêtes