Accueil » Presse/Emploi/Éducation »  Rungis emploi >> Les fiches métiers
Les fiches Métiers

Commercial export

Je travaille dans le commerce interentreprises (commerce de gros, commerce international) qui regroupe :

  • 120 000 entreprises (de la PME aux grands groupes internationaux) qui achètent et vendent à d’autres entreprises (PME, PMI, BTP, artisanat, commerce de détail/grande distribution…) ou a des collectivités en assurant notamment leur approvisionnement
  • 1 000 000 de salariés, dont 50% sur des fonctions commerciales

Le commerce interentreprises, c’est vaste ! Où me trouve-t-on ?

Je travaille dans des entreprises de négoce de biens interindustriels, (fournitures industrielles, quincaillerie, matériaux de construction, bois…) et les de biens de consommation courante. (alimentaire et non alimentaire). Je suis employé par une entreprise nationale qui exporte ses produits ou par une société étrangère basée en France.

Vous voulez savoir ce que je fais exactement ?

Je vends des produits et/ou services à l’étranger. Je prospecte, développe et suis une clientèle internationale. De ce fait, je suis amené à me déplacer fréquemment à l’étranger. Mes principales activités consistent à :

  • Prospecter de nouveaux clients à l’international dans la langue de mon interlocuteur ou en anglais, en respectant la culture commerciale du pays
  • Négocier et vendre des produits à un portefeuille de clients internationaux
  • Développer et fidéliser une clientèle internationale
  • Suivre les commandes de clients étrangers

Pour effectuer correctement ces différentes tâches, je dois maîtriser l’anglais, les techniques de vente et de négociation interculturelle, connaître la culture et si possible, la langue de mes partenaires commerciaux. Je dois aussi connaître les contraintes juridiques, douanières, fiscales pour pouvoir établir des documents commerciaux avec l’étranger.

Quelles sont les qualités d’un bon commercial export ?

  • Goût du contact et de l’interculturel
  • Force de persuasion
  • Mobilité
  • Disponibilité
  • Adaptabilité
  • Esprit d’initiative

L’évolution possible

  • Chef de zone
  • Directeur export

Les études

  • BTS commerce international
  • DUT techniques de commercialisation
  • Diplôme universitaire en LEA (langues étrangères appliquées) avec option affaires et commerce ou en AES (administration économique et sociale) mention commerce et affaires internationales, complété d’un master professionnel (DESS) Commerce international à l’Université.
  • Les diplômes d’école de gestion et de commerce (Bac +3) ou d’école supérieure de commerce (Bac + 4/5)

 

 

retour à la liste des métiers