Accueil » Presse/Emploi/Éducation »  Espace Presse >> Rungis sur les ondes
Rungis sur les Ondes

Capital à Rungis

 

sur M6

Le Marché de Rungis a eu droit, de nouveau, aux honneurs du magazine Capital (M6) le 4 juin 2006 dont le thème était dédié aux vendeurs. Pour tout savoir des méthodes et secrets de ce métier, le magazine avait jeté son dévolu sur certains professionnels, en particulier ceux qui vendent sur la Foire de Paris des produits cosmétiques, des cuisines aménagées clés en main et des cheminées… mais également des commerçants détaillants sur les marchés forains.
Si les premiers rappellent souvent ces roublards joueurs de « bonneteau » dont tout l’art de la vente consiste surtout à « jobarder » le client potentiel, les seconds sont davantage tournés vers la satisfaction et la fidélisation du client par la qualité des produits proposés… Concernant ces derniers, les caméras de Capital étaient fixées sur une famille d’authentiques poissonniers (seconde génération) exerçant sur plusieurs marchés de la région parisienne durant toute la semaine, toujours avec enthousiasme et bonne humeur, en dépit de la grande pénibilité du métier (horaires sans fin, conditions météo éprouvantes…). La première partie était consacrée aux achats quasi quotidiens de Jean-Marc Pointier (dirigeant de la poissonnerie) réalisés en totalité dès 1H du matin à Rungis, la sélection (selon les arrivages, la demande de ses clients, la météo) et l’examen minutieux des produits (souvent haut de gamme), et la négociation des prix… Dans la seconde partie, on le voit entouré de sa sœur Marie-Christine, son frère Julien et de tous leurs vendeurs, dans l’exercice subtil et difficile voire imprévisible et aléatoire de la vente (présentation et mise en scène des produits, rôle de la météo, positionnement de l’étal en fonction du passage de la clientèle, choix et demande de celle-ci, calcul du meilleur rapport qualité/prix, prix d’appel et remises…).
Comment devenir un bon poissonnier parfaitement rompu à la vente, tel est le rôle du CFA Poissonnerie de Rungis, à la découverte duquel est allé Capital dans une autre partie du reportage. On y voit Bruno Gauvain, précédemment poissonnier détaillant devenu formateur au CFA de Rungis, dispenser un cours de vente VPR (vente pesée reconnaissance) à dix apprentis de 1ere année de CAP et leur inculquer les techniques et finesses de la vente des produits de la marée qu’ils utiliseront à bon escient dans leur futur métier, à l’exemple de Jean-Marc Pointier et de ses équipes…

 

retour à la liste des médias