Accueil » Corporate »  Présentation du Marché >> Un monde de services
Un monde de Services

 

Logistique

Les clients du MIN de Rungis demandent de plus en plus à leurs fournisseurs de les livrer. La logistique devient donc un métier incontournable du Marché, d'autant que l'essor de ses exportations vient renforcer le phénomène.

C'est un fait que nombre de Parisiens auront sans doute remarqué, au petit matin notamment. Il est de plus en plus fréquent de voir, dans les rues de la capitale, des camions portant l'adresse de Rungis. En effet, on peut estimer à un millier environ le nombre de véhicules de livraison – loués ou détenus en propre – utilisés par les entreprises du MIN. .

Un service de proximité

Outre les entreprises spécialisées dans la logistique - 26 en entreposage ou plate-forme, 49 en transport et manutention -, 303 entreprises du Marché proposent des services d'expédition, 396 sont en mesure de réaliser des livraisons en région parisienne et 280, dans toute la France.
La clientèle du marché demande toujours davantage ce type de services. Contraintes de temps, difficultés de circulation, économies de transport… Les raisons sont nombreuses pour les restaurateurs, mais de plus en plus pour les détaillants également, de demander à leurs fournisseurs d'acheminer directement les produits achetés sur leur lieu de vente. .

Un atout à l'international

Si le développement de la livraison constitue un service de plus en plus incontournable que doit proposer le Marché, l'essor de ses ventes plus loin de ses bases, à l'international notamment, en fait même une donnée obligatoire. Difficile à estimer pour des raisons de statistiques douanières, l'exportation représenterait 10% environ des ventes des opérateurs du Marché. Et il ne fait pas de doute que cette part est en substantielle augmentation.

Dans ce cadre, la proximité de l'aéroport d'Orly n'est pas le moindre des atouts de Rungis, d'autant qu'Aéroports de Paris y mène actuellement des travaux afin de développer ses capacités de fret. Notons au passage que 85% du transport aérien français de produits frais sont le fait du MIN, soit plus de 38 000 tonnes.

Bien que ce type de transport soit appelé à croître, pour les produits les plus fragiles essentiellement, ce volume reste des plus modestes. Si le transport routier reste le plus important en volume (plus de 200 millions de tonnes de denrées périssables en France chaque année), le fret ferroviaire progresse régulièrement, notamment entre le Sud et le Nord de la France. Eventuellement combinée au transport routier, cette solution peut s'avérer performante pour les grandes distances et pour des volumes importants (trains entiers).

Un complément du marché physique

A ce titre, le nouveau terminal ferroviaire qui verra le jour en 2009 apportera au Marché de Rungis une capacité de 340 000 tonnes annuelles, soit l'équivalent de 7 500 poids lourds en moins. Même si le développement du Marché sous sa forme logistique ne doit bien sûr pas faire oublier sa forme physique, dont l'épanouissement passe toujours par la multiplication des animations, des promotions sur les lieux de vente et par le meilleur accueil sous toutes ses formes.



Un nouveau règlement pour Paris

Au 1er janvier 2007 est entré en vigueur un nouveau règlement sur le transport et la livraison de marchandises à Paris. Il distingue notamment deux périodes de circulation : le jour uniquement réservée aux véhicules les moins encombrants et une partie de la nuit, ouverte aux véhicules de gabarit important. En outre, il réserve la tranche de 17 à 22 heures aux véhicules dits propres : ce sont donc les seuls à pouvoir livrer dans Paris 24 heures sur 24. En outre, ce règlement impose l'utilisation d'un disque indiquant l'heure d'arrivée du véhicule à son emplacement de livraison pour limiter celle-ci à 30 minutes ainsi que son type de motorisation.

A lire également