Accueil » Clients Fournisseurs »  Acheter / Vendre >> Portraits d'acheteurs
Profil d'Acheteur

Thierry SuzanneCrédit photo : FD

Thierry Suzanne

Sous l’impulsion de Thierry Suzanne, dirigeant dynamique et avisé, la société Riem Becker, traiteur - organisateur de réceptions, est devenue le « restaurateur de l’évènement » par la grande qualité de ses prestations…

" Le savoir faire du traiteur tient en trois mots : créativité, réactivité et qualité… "

Chiffres clés

Société :
Riem Becker
128 bis, avenue Jean Jaures
94200 IVRY
Tel : 01 45 15 06 80
Fax : 01 46 71 29 04
Personnel :
150 employés
Clientèle :
8000
Références :
1500
C.A.:
14M€/an

A quand remonte l'entreprise ?

La société Riem fut créée en 1924 par l’arrière-grand-père de Michel Riem, traiteur parisien. En 1976, Becker, également traiteur à Paris et ami de la famille Riem, s’était associé avec cette dernière, pour constituer la société Riem Becker dont  Michel Riem avait repris la direction en 1980. Il m’a contacté en 1988 pour l’aider à la redresser et, dès 1991, l’entreprise a connu un nouvel essor en s’orientant vers le traiteur événementiel…

Comment s'est-elle développée ?

Dès 1993, notre entreprise a été la première à passer en ISO 9001 et HACCP. La société s’est développée dans plusieurs directions, via les sites événementiels (Palais des Congrès, CNIT Défense, Théâtre Mogador en exclusivité, Chatelet, Stade de France, Tour de France, Chantilly, Espace Cardin, Folies Bergère, Comité Olympique Français…), les salons (Mondial de l’Auto, salon des maires de France, Batimat, Paris Air Show Le Bourget…) pour lesquels nous avons des agréments d’activité (Porte de Versailles, Villepinte…) et les événements privés (entreprises), institutionnels, culturels et sportifs…

Comment travaillez-vous ?

Nous avons une large palette de production (cocktail, buffet, séminaire, repas d’affaires, gala, plateau-repas…) mais le cocktail est majoritaire (55%) devant le buffet. Le client nous contacte dans 95% des cas, mais parfois, il nous arrive de le démarcher. L’entreprise compte 7 chefs de service, 70 personnes en production, 40 maîtres d’hôtel, 10 chauffeurs, 20 commerciaux et technico-commerciaux, une équipe administrative
La complexité de notre travail consiste à traduire parfaitement la demande du client. Outre l’alimentaire, il y a une grande partie de mise en scène. De plus, il faut être très réactif car les délais sont parfois très serrés (commande l’après-midi pour le soir, extension du nombre d’invités…). Nous travaillons à partir d’un catalogue proposé au client regroupant nos références (1500/2000), tarifs et produits (1200 recettes et suggestions, agencements, décors…)
Les produits carnés (surtout volaille et veau) sont le premier poste (60%) devant les fruits et légumes, les BOF, les produits sucrés, les produits de la mer… Nous travaillons les produits haut de gamme, labellisés (AOC, Label Rouge…) ou fermiers, diététiques, frais et de saison ou encore bio, majoritairement français, suivant un cahier des charges. Et la qualité prime sur le prix. De plus, nous sommes spécialisés sur la cuisine japonaise avec une chef japonaise et notre production est teintée de culture japonaise. Notre métier demande créativité et innovation et chaque année, nous innovons avec 300 à 400 recettes nouvelles. Le savoir faire du traiteur tient en trois mots : créativité, réactivité et qualité… 

Après avoir été dirigée par mon épouse Mireille durant dix ans, la direction des achats est confiée à Bruno Villaudière, grand professionnel, ancien restaurateur au service de Riem Becker depuis vingt ans ; mon fils Romain gère le service des plateaux - repas…

Quelle est votre stratégie de développement ?

Après avoir repris la fabrication des plateaux - repas, nous étendons notre activité sur d’autres sites et d’autres créneaux comme les salles à manger de direction, ainsi que sur d’autres produits. Mais, l’évènementiel reste notre axe principal de développement…

Quel est votre avis sur le marché du traiteur ?

Ce marché en progression de 5 à 8% par an est « alimenté » à 80% par les entreprises et 20% par les particuliers. Celles-ci ont de plus en plus besoin de communiquer et cela se fait en partie par l’évènementiel. Si l’on distingue un essor de la créativité, en raison des demandes nouvelles des clients, en revanche, la qualité n’est pas uniformément répartie (50/50 entre haut de gamme et moyenne gamme). Comme la consommation, le marché évolue vers des produits nomades voire déstructurés…

Que pensez-vous du Marché de Rungis ?

Environ 75% de nos achats sont réalisés à Rungis, le plus grand marché du monde, auprès d’une trentaine de grossistes. Dans toutes les gammes de produits, il y a une variété et une qualité extraordinaires et cela colle parfaitement à nos besoins. Nous sommes en phase avec Rungis et on s’y approvisionne de plus en plus…

Parcours

Originaire de Beaubray (27), Thierry Suzanne (60 ans) est né dans une famille d’exploitants agricoles normands devenus commerçants en région parisienne. Elève de Sup de Co Lille, il est ami avec Michel Riem, élève de l’Edhec à Lille. Diplôme en poche, Thierry Suzanne crée une société de décoration qu’il développe dans les pays du Golfe. Quinze ans après, il met fin à son activité quand Michel Riem qui avait repris la société de traiteur de son père, lui demande de l’aider à la redresser. En 1988, Thierry Suzanne intègre la société Riem, en charge de la gestion et de la production, et en devient l’unique dirigeant au décès de Michel Riem en 2003. Président de Riem Becker SAS, Thierry Suzanne est aussi vice-président d’ATF (Association des Traiteurs de France), vice-président du SNRTC (Syndicat national de la restauration thématique et commerciale) et trésorier de l’association « Patrimoine et Terroirs » (Ipamra)…

retour à la liste des portraits