Affaires Publiques

Un ancrage territorial approfondi, parallèlement à un redéploiement international fondé sur un nouveau concept de licence.

Chiffres clés 2015

2023

sera l’année d’ouverture du Métro 14 sur le Marché

50M€

dégagés par 2 contrats de licence à l’International

80

projets avancés à plus de 50% par la Direction de l’Innovation

Retour sur les projets 2015

Le pôle Affaires Publiques de la SEMMARIS a poursuivi en 2015 des actions de long terme pour répondre à un double objectif : ancrer le marché au cœur du territoire régional et le doter d’une stratégie nouvelle à l’international, en proposant une licence globale de son savoir-faire.

Il opère une synthèse entre les enjeux les plus locaux du Marché et ses développements internationaux. Au niveau local, le Marché de Rungis poursuit ses actions en faveur de la promotion des produits alimentaires d’Ile-de-France, par exemple en donnant un nouvel essor au carreau des producteurs en fruits et légumes. A l’international, il s’est ouvert de nouvelles perspectives en se positionnant comme la référence mondiale des marchés de gros de produits alimentaires frais. Déjà, le Marché comptait près de 70 opérateurs proposant des produits bio dans tous les secteurs de Rungis : viande, volaille, marée, fruits et légumes… La SEMMARIS les a d’ailleurs réunis dans un « Qui fait Quoi » spécial Bio pour offrir un outil de travail ciblé aux acheteurs et prospects du Marché. Pour les agriculteurs et transformateurs de la filière bio, cette halle apporte un nouveau débouché de taille, car il regroupe en un même lieu une offre de plus en plus réclamée par les clients du Marché, détaillants comme restaurateurs. À court terme, le Marché a pour objectif d’atteindre les 5 % de son chiffre d’affaires avec des produits éco-responsables, bio ou équitables.

Affaires Publiques 1

Francis Lefèvre – Secrétaire Général

EN 2015, LA SEMMARIS A CONFORTÉ SON ANCRAGE TERRITORIAL LOCAL TOUT EN REDÉPLOYANT SA STRATÉGIE INTERNATIONALE.

Transports

Les actions de la SEMMARIS visent également à préparer l’avenir à plus long terme, en facilitant la réalisation des infrastructures de transports. Ainsi, la prolongation de la ligne 14 du métro a été validée et assortie d’un objectif de livraison fin 2023, à temps pour d’éventuels grands rendez-vous auxquels la France s’est portée candidate, les JO de 2024 et l’Exposition universelle en 2025.

La réalisation de la station MIN – Porte de Thiais – devrait être terminée avant la mise en service de la ligne. Cette dernière nécessite d’élaborer toute une série d’aménagements visant à rendre la zone plus urbaine, notamment pour améliorer l’accueil visiteurs grand public de la future Cité de la Gastronomie située dans le prolongement de l’avenue de la Gastronomie, dont la SEMMARIS poursuit le tracé sur le Marché. En outre, cette station contribuera à doter le Marché de Rungis d’un système de transports attractif pour les usagers du Marché, aboutissant à la constitution d’un nœud multimodal connectant métro, tramway, TVM et bus, directement relié à Paris et à l’aéroport d’Orly.

Toujours sur le volet transport, le second train du terminal ferroviaire est pour l’heure maintenu en l’état, en attendant de trouver les solutions pour le pérenniser.

Les lignes de bus desservant le Marché International de Rungis

Affaires juridiques

Les multiples projets de la SEMMARIS ont des incidences évidentes sur l’activité juridique. Outre les sujets soulevés par la prolongation de la mission de la SEMMARIS jusqu’à fin 2049, le service poursuit son rôle de veille et de défense de la marque Rungis Marché International, dont le domaine de protection a été étendu. Des actions ou recours sont régulièrement menés − une quarantaine en cours à la fin de l’année 2015 − à l’encontre d’usages abusifs, voire de contrefaçons. Une dizaine de dossiers ont déjà abouti, généralement réglés en procédure précontentieuse sans avoir à passer devant un tribunal. Au chapitre juridique, notons également une mise à jour des procédures d’approbation dans le cadre des marchés publics, ainsi qu’une modification des statuts de la SEMMARIS, qui confirme l’extension, tant de son domaine de compétences que de son champ d’activité géographique.

Cette modification est naturellement directement liée à l’évolution des activités internationales de la SEMMARIS, dont l’année 2015 aura marqué le véritable tournant. Après un audit réalisé par une personnalité extérieure, le choix stratégique a été d’élargir cette activité, auparavant limitée à des missions de conseil et d’ingénierie, en mettant au point un dispositif complet de licence. Ce modèle propose un accompagnement de plateformes BtoB alimentaires, fondé sur l’expertise du premier marché de gros au monde.

La marque Marché International de Rungis

Affaires internationales

Le pôle repose sur trois phases opérationnelles successives. Première phase (de six mois à un an) : études sur la faisabilité du projet (audit, plan-masse, business plan). Deuxième phase (de deux à cinq ans) : assistance à la maîtrise d’ouvrage dans les travaux de construction. Troisième phase (de 9 à 12 ans) : accompagnement de la gestion, notamment via des sessions de formation (sécurité, hygiène, finances, marketing…), complété par la licence de la marque ainsi que de logiciels spécifiques à la gestion d’un marché de gros.

Ce système a d’ores et déjà trouvé deux applications concrètes en 2015. La première application s’est concrétisée par la signature d’un contrat d’une trentaine de millions d’euros sur quinze ans pour accompagner un projet en périphérie de Moscou, sur 200 hectares également et représentant un investissement de 650 millions d’euros.

La seconde Dubaï ; le contrat prévoit la création d’un Marché de gros de 300 hectares environ. La recette pour la SEMMARIS sera de l’ordre d’une vingtaine de millions d’euros sur quinze ans.

Ce dispositif sera bien sûr accompagné d’actions visant à favoriser les exportations des opérateurs du Marché. Dès l’an prochain, la présence d’un correspondant est envisagée à Dubaï, en lien avec Business France et les CCI. Ce projet offrira également la possibilité d’entraîner d’autres entreprises françaises dans son sillage, par exemple dans le domaine de la logistique. En 2016, la structure Rungis Consultant sera renforcée, non seulement pour accompagner les projets en cours, mais également pour développer des échanges de prospection démarrés en Chine ou au Brésil.

L’équipe de Rungis Engineering en déplacement à Moscou pour la construction du Marché de gros.