Développement

Le Marché de Rungis a intensifié ses actions de relation client en 2016, ce qui a permis de maintenir sa fréquentation et d’attirer de nouveaux opérateurs et acheteurs. Une dynamique entretenue par les efforts commerciaux de la SEMMARIS, les actions de Rungis Accueil et de nombreuses innovations dans la communication et le marketing. En attendant de nouveaux développements…

Chiffres clés 2016

50%

de rechargements de carte en ligne sur MyRungis.com

96%

d’occupation des espaces commercialisés par le Patrimoine

+6,5%

de créations de cartes d'acheteur

Retour sur les projets 2016

Performance commerciale

Avec un score dépassant les 96 %, le Marché de Rungis a atteint un taux d’occupation record en 2016. À noter tout particulièrement la progression de 4,3 points de PRI (Paris Rungis International), la zone de bureaux en fort développement, depuis la mise en œuvre récente d’un important projet de rénovation. Au final, plus de 155 000 mètres
carrés ont été affectés en 2016 à 114 nouveaux occupants, un nombre en augmentation de 7 %. Cette performance commerciale a été portée par les nombreuses actions de la SEMMARIS visant à rendre le site toujours plus attractif, tant à l’égard des opérateurs du Marché que des acheteurs qui le fréquentent.

Développement 5

Outre les services qui leur sont déjà proposés, la SEMMARIS a mis en place, pour les entreprises de Rungis, un espace numérique en ligne regroupant de nouvelles offres facilitant la vie quotidienne des opérateurs. Partagé en cinq familles – relation client, gestion des installations, gestion du parc de véhicules, sécurité et qualité de vie – ce catalogue de services, lancé en 2015, a gagné 121 nouvelles adhésions en 2016 ; soit plus du double de la première année, le portant d’ores et déjà à un taux de pénétration supérieur à 10 %. Par son entremise, 170 prestations de services ont pu être proposées : connexions à la fibre optique, fournitures en matériel ou encore prestations de maintenance.

Développement 8

David Bourganel – Directeur du Développement

LE MARCHÉ  DE RUNGIS ÉTEND ENCORE  SON TERRITOIRE  EN OFFRANT  À SES USAGERS DE NOUVELLES POSSIBILITÉS  POUR ÉCHANGER ET COMMERCER. 

 Relation client

L’attractivité de Rungis repose notamment sur son audience auprès des professionnels qui s’y approvisionnent. Rungis Accueil est à cet égard le bras armé de la SEMMARIS. Partenariats spécifiques, opérations commerciales par métiers, rendez-vous de convivialité tout au long de l’année… Les actions ne manquent pas pour doper le trafic. Sans oublier l’espace en ligne dédié myrungis.com dont les connexions ont encore augmenté de près de 33 % en 2016, favorisant les renouvellements de cartes en ligne ou les créations de dossiers d’acheteurs. Résultat : tous les clignotants sont au vert, avec une fréquentation des acheteurs en hausse de 1,03 %, à plus de 1,25 million de passages (dont une hausse de plus de 10 % pour les clients internationaux), une croissance de 6,46 % des créations de cartes d’acheteurs (3 892 en 2016, avec un rebond du commerce de détail en magasins) et de 6,92 % des renouvellements de cartes (7 013 au total). Au final, Rungis recense près de 22 000 clients actifs fréquentant son marché physique.
Il faut par ailleurs préciser qu’en 2016, la SEMMARIS a lancé le « Pass Découverte Rungis » pour convier les prospects des métiers de bouche et de la restauration à venir découvrir gratuitement le Marché durant une journée… et y faire des achats. Diffusé de manière ciblée par e-mailing ou flyer, ce pass invite naturellement à la constitution d’un dossier acheteur, ce qui a été le cas plus d’une fois sur trois lorsque le pass a été utilisé.

 

Innovation

e-commerce sur le Marché de Rungis

Ce dynamisme est aussi le fruit de la politique d’innovation continue de la SEMMARIS pour nourrir les flux sur le Marché et y favoriser le trafic. Aux actions devenues traditionnelles comme l’édition du « Qui fait quoi à Rungis » ou l’opération « Macaron » – la vitrophanie valorisant la qualité Rungis que peuvent afficher commerçants et restaurateurs – s’ajoutent désormais de nombreuses initiatives en ligne, signe de la digitalisation progressive du Marché, à l’instar des campagnes d’e-mailing ciblées (restaurateurs, acheteurs bio…) ou de géomarketing sur mobile.
La digitalisation est bien sûr au cœur des réflexions liées aux développements futurs du Marché de Rungis. Ainsi, le projet de Marketplace a encore connu d’importantes avancées pour tendre à sa finalisation courant 2017. Car le e-commerce ne concerne pas seulement la consommation grand public : on estime déjà que les entreprises, tous produits et services confondus, réalisent 20 % de leurs achats par ce canal et passeront à 33 %  à l’horizon 2020, dans trois ans seulement ! Reste à instaurer des marketplace BtoB, totalement adaptées aux spécificités  du commerce alimentaire interentreprises, pour mettre en relation acheteurs et vendeurs. L’occasion pour le Marché de Rungis d’étendre encore son territoire, en offrant de nouvelles possibilités d’échanges, avec une maîtrise du risque client, une logistique mutualisée et l’ouverture à de nouvelles zones géographiques.

Distribution urbaine

Développement 10

Un autre axe de développement réside dans l’émergence de nouvelles solutions de distribution urbaine. À ce titre, la SEMMARIS a contribué à la réflexion francilienne sur plusieurs projets. Elle a notamment proposé sa candidature à l’exploitation de l’Espace Logistique Urbain des Halles pour créer un site de mutualisation de livraison au cœur de Paris – son propre berceau – permettant de réunir en un lieu, et avant 7 heures du matin, la collecte des grossistes de Rungis pour l’éclater ensuite dans la zone très dense commercialement de Montorgueil grâce à des véhicules propres. De plus, la SEMMARIS a été sollicitée sur de nombreux projets franciliens et parisiens, afin d’apporter son expertise sur les problématiques de stockage et de livraison des produits frais en milieu urbain.

FOCUS SUR…LES ENTRETIENS DE RUNGIS TOUJOURS PRÉCURSEURS

Développement 7La dixième édition des Entretiens de Rungis qui avait lieu pour la première fois hors des murs, à la Cité Internationale Universitaire de Paris, était consacrée à l’export des produits frais. Sur la base de l’étude annuelle de Business France, il s’agissait d’envisager les modalités futures du commerce international de produits frais. Un contexte dans lequel les travaux internationaux menés par la SEMMARIS à Moscou, Dubaï et ailleurs trouvent tout leur sens. Et un enjeu nouveau pour les innovations logistiques et commerciales à mettre en place pour répondre efficacement à ces défis. »