Les 40 ans d’Aprifel

Les 40 ans d’Aprifel 1Toute la filière fruits et légumes s’est retrouvée le 15 septembre en soirée au Chalet des Îles, dans le Bois de Boulogne, aux portes de Paris. Il s’agissait de fêter les 40 ans d’Aprifel, l’Agence pour la recherche et l’information en fruits et légumes. C’est en effet en 1981 que l’Agence a été créée avec un seul objectif , « faire évoluer les systèmes alimentaires et en particulier faire augmenter la consommation de fruits et légumes : un enjeu de santé publique et de durabilité ». Depuis le départ, Aprifel a su faire travailler ensemble scientifiques, associations de consommateurs et représentants professionnels des différents métiers de la filière fruits et légumes. L’Agence est en effet composée d’un conseil d’administration, représentant les professionnels, d’un conseil scientifique (avec des médecins, des chercheurs…) et d’un conseil consommateurs (avec des représentants d’associations de consommateurs). « Aprifel a toujours su porter des sujets en phase avec la société », a rappelé Christel Teyssedre, présidente de l’Agence.  « Nous sommes à l’écoute de la société, en étant au diapason de ses besoins et en cherchant à comprendre ses préoccupations. » La présidente a rappelé qu’Aprifel était à l’origine du programme « Fruits à la récré » devenu le programme européen « Fruits et lait à l’école ». Aprifel « est le fer de lance reconnu de la recherche et de la communication sur les fruits et légumes », a répondu Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, venu présider cette cérémonie. Le but de l’agence est de « produire de l’information scientifique et d’être l’interface entre la science et le consommateur ». « Le débat meurt de ne pas mettre la recherche, la science et la raison au centre de tout. C’est de la folie », a conclu le ministre. Au cours de la soirée, Julien Denormandie a remis les insignes de chevalier dans l’ordre national du Mérite à Laurent Grandin, président d’Interfel. Les 40 ans d’AprifelLe ministre a rappelé au récipiendaire que cela faisait plusieurs décennies qu’il « évoluait avec passion et détermination au sein de ce secteur des fruits et légumes que vous avez découvert à Rungis »