Un « club premium » pour les vendeurs de Rungismarket 3Un « club premium » pour les vendeurs de Rungismarket 3

Un « club premium » pour les vendeurs de Rungismarket

La cinquantaine d’entreprises proposant tout ou partie de leur catalogue sur Rungismarket.com bénéficieront de services dédiés pour accélérer leur transformation digitale. Un an après l’ouverture du site, il ressort que la marque Rungis sera un puissant atout dans la réussite du projet.

Le projet de marketplace du Marché de Rungis se structure peu à peu. Un an après l’ouverture de rungismarket.com aux vendeurs, la Semmaris a annoncé en septembre dernier la création d’un « club premium » rassemblant la cinquantaine de vendeurs qui ont choisi à ce jour « d’embarquer » sur le site de vente B to B pour diversifier leurs canaux de distribution. Tous les secteurs d’activité du Marché sont désormais représentés sur le site et la présence de ces vendeurs permet d’ores et déjà à la plate-forme de proposer un catalogue B to B d’une grande diversité. Plus de 3 000 produits sont ainsi proposés à la vente.
Le club, qui se réunira une première fois début octobre aura vocation à régulièrement se retrouver, va permettre aux opérateurs de bénéficier d’unaccompagnement« encore plus personnalisé ». Un « club premium » pour les vendeurs de Rungismarket 1Elles vont dans un premier temps bénéficier de formations qualifiées dans le domaine de l’e-commerce et de la transformation digitale animées par des intervenants experts. Dans un deuxième temps, des avantages plus business pourraient leur être proposées, par exemple sous la forme d’offres packagées leur permettant de mieux gérer leur catalogue en ligne, de gagner en visibilité et d’augmenter leurs ventes en ligne.
En parallèle, le site continue d’évoluer. Une version optimisée de la plate-forme a été lancée cet été, comprenant un certain nombre de nouvelles fonctionnalités. Des améliorations ont été apportées en matière d’animation des différentes parties du site. Sur la partie partagée, différents modules de mise en avant de produits sont désormais accessibles (les nouveautés, les produits les plus consultés, les meilleures ventes, etc.) Du côté des e-boutiques, les vendeurs disposent d’un module de vente croisée (ou « cross sell ») permettant de distinguer des offres complémentaires à la sélection de l’acheteur, en vue de créer du chiffre d’affaires additionnel.

Une assurance-crédit sur mesure

D’autres options techniques ont également été apportées. Pour faciliter les interactions avec les transporteurs partenaires, une saisie simplifiée des ordres de transport est désormais proposée directement. Les fonctions de gestion des commandes sont maintenant disponibles par API (une interface de programmation par laquelle un logiciel offre des services à d’autres logiciels) afin de permettre un meilleur suivi et une gestion optimale de l’activité « Marketplace », directement depuis le progiciel de l’entreprise (ERP). Enfin, last but not the least, Rungismarket s’est doté d’une offre d’assurance-crédit sur mesure. Ce service permet de protéger l’entreprise des risques d’impayés associés aux transactions réalisées sur la plate-forme et de bénéficier des conditions négociées par le Marché de Rungis avec son partenaire.
S’il est encore trop tôt pour tirer un bilan chiffré sur un projet encore en phase de test, les premiers retours sont encourageants, déclarait Stéphane Layani courant septembre à nos confrères du magazine ZePros News. « Nous avons pu tester une marque d’intérêt importante au niveau de nos acheteurs », a-t-il souligné. La campagne d’acquisition menée au profit de la marketplace« a permis de multiplier par trois le nombre de créations de comptes acheteurs à Rungis », s’est-il félicité. Le trafic sur le site www.rungismarket.com a dépassé les 10 000 visiteurs par mois à fin juin. Un intérêt que les fonctionnalités complémentaires prévues sur le second semestre 2019 ne devraient pas manquer de renforcer.
B. C.

 

Un nouveau chef de service pour la marketplace

Un « club premium » pour les vendeurs de Rungismarket 2L’activité de la marketplace dispose désormais d’un nouveau chef de service côté Semmaris. Directeur commercial e-commerce de Carrefour de 2011 à 2019, Mathieu Boiseau entend mettre son expertise en matière d’e-commerce, de développement des ventes, de gestion de projets et de marketing opérationnel au service de la plate-forme de vente B to B du Marché. « Ma mission est de faire de rungismarket.com la vitrine digitale du savoir-faire des opérateurs du Marché de Rungis », explique le nouveau venu, qui a effectué toute sa carrière dans de grandes enseignes de distribution (Carrefour, Kiabi, Auchan). « Mon objectif est de mettre en relation les entreprises de Rungis avec de nouveaux acheteurs potentiels dans le but de développer leur chiffre d’affaires via ce canal de vente. »