Rungis&Co s’installe au cœur du MarchéRungis&Co s’installe au cœur du Marché

Rungis&Co s’installe au cœur du Marché

L’incubateur de jeunes entreprises se rapproche de l’univers du Marché avec l’ambition de resserrer les liens avec les entreprises...

L’incubateur de jeunes entreprises se rapproche de l’univers du Marché avec l’ambition de resserrer les liens avec les entreprises. La prochaine promotion intégrera les nouveaux locaux en janvier prochain.

Créé en 2015 par le Marché de Rungis, l’incubateur agroalimentaire Rungis & Co est entré dans une nouvelle ère, matérialisée par un emménagement au cœur du Marché de Rungis. Le 16 novembre dernier,  le président du Marché de Rungis, Stéphane Layani, a inauguré les nouveaux locaux de la structure, un plateau de 800 m2 situé au premier étage du bâtiment D4, dans le secteur de la gastronomie, associant un vaste espace de coworking d’une trentaine de postes et des cellules de préparation de produit et de stockage. Rungis & Co quitte ainsi le quartier administratif où il était installé depuis sa création.

La nouvelle implantation traduit la volonté du Marché de Rungis de favoriser les relations entre les projets accompagnés sur place par l’incubateur et « l’écosystème » du Marché. « Les entrepreneurs qui viendront ici seront en contact régulier avec les grossistes et les usagers du Marché de Rungis auprès desquels ils pourront tester leurs produits et leurs services », a précisé Stéphane Layani lors de la présentation des locaux aux responsables professionnels.  « L’objectif, c’est qu’à terme, ces jeunes pousses s’installent sur le Marché et viennent alimenter l’écosystème de leur valeur ajoutée », a commenté Stéphane Layani.

Rungis&Co s’installe au cœur du Marché 3

Un nouveau gestionnaire, Schoolab

Pour mener à bien cette mutation, le Marché de Rungis a retenu un nouveau gestionnaire de la structure. Au terme d’un appel d’offres, c’est le « studio d’innovation » Schoolab qui a été retenu et succède ainsi à la CCI d’Île-de-France. « Nous sommes d’autant plus heureux d’avoir été retenus que le projet correspond bien à notre philosophie, qui est de concevoir l’innovation sous un angle collaboratif et entrepreneurial », s’est félicité Jacques Galvani associé de Schoolab et fin connaisseur du Marché de Rungis pour en avoir été administrateur au titre d’Altarea quand cette entreprise était actionnaire. « Nous ferons bénéficier les entreprises de nos relations avec d’autres filières innovantes, hors de l’alimentaire », a-t-il précisé lors de l’inauguration.

Pour ce nouveau départ et fort de l’expérience acquise depuis six ans, les services proposés par l’incubateur ont été repensés en profondeur, avec désormais deux offres bien distinctes. Rungis&Co accueillera d’une part « en présentiel » des jeunes entreprises dont le projet est en lien direct avec l’activité du Marché. Elles bénéficieront notamment d’un espace dédié pour préparer ou conditionner des produits et des cellules de stockage réfrigérées de 10 à 20 m2.  Une deuxième offre, en distanciel, sera davantage orientée vers les très jeunes porteurs de projets ayant besoin d’un soutien pour les développer et les concrétiser. Ces jeunes pousses, dont l’activité n’est pas en lien direct avec le Marché, pourront bénéficier d’un accès à un réseau d’experts et de mentors.

Une nouvelle « promotion » de start-up répondant aux ambitions nouvelles de Rungis&Co intégrera l’incubateur en janvier prochain. Elles rejoindront les quelques jeunes pousses issues de l’ancien incubateur et qui poursuivent l’aventure à Rungis (lire encadré). « La procédure de sélection des candidatures, qui aura lieu courant décembre, a été allégée par rapport au modèle précédent de manière à être plus agiles dans un secteur très concurrentiel », témoigne Pauline Jacquemard, directrice Innovation et RSE du Marché de Rungis. « Nous avons décidé de supprimer le comité d’agrément et de procéder par un simple examen de dossiers. En revanche, nous sommes en train de réfléchir à la façon de présenter plus régulièrement les start-up à l’écosystème pour montrer ce que l’incubateur peut apporter. »

Ces évolutions doivent permettre à Rungis & Co d’attirer de nouveaux porteurs de projets et ainsi de renforcer son travail sur le développement durable, la lutte contre le gaspillage et la réduction des déchets, a insisté le président du Marché de Rungis. « L’incubateur a vocation à accueillir des projets dans cinq domaines principaux : l’élaboration de produits traditionnels ou innovants, la modernisation de la logistique notamment celle du dernier kilomètre, l’innovation digitale, les nouvelles formes de distribution, et les services associés au produit », a-t-il expliqué. « Je n’ai pas de doute qu’un certain nombre d’entreprises auront l’occasion de se développer sur le Marché de Rungis comme en témoignent quelques précédents comme celui de Pandobac désormais au pavillon de la marée », a-t-il conclu. Rungis & Co sera géré par un directeur sur place, en cours de recrutement.

Rungis&Co s’installe au cœur du Marché 4            Bruno Carlhian

De belles réussites à l’actif de Rungis&Co

Rungis&Co s’installe au cœur du Marché 1   En attendant l’arrivée de la nouvelle promotion en janvier, quelques jeunes entreprises issues de l’incubateur précédent ont pris leur quartier dans les nouveaux locaux. Parmi elles, la société ô KOH, spécialisée dans la production, la distribution et le négoce de produits originaires d’Afrique en général et du Cameroun en particulier. « Nous intervenons sur le marché des fruits frais et secs, les tubercules, les épices et les produits à forte valeur ajoutée comme le café, le cacao », détaille son dirigeant Emery Sani Ndjamo. Parmi ceux-ci, des produits rares sur le marché français comme des farines de sorgho ou de mil rouge, mais aussi des produits adaptés à la consommation saine, comme ces chips de bananes plantain. Partenaire d’une société agricole au Cameroun, la jeune entreprise a profité de son arrivée à Rungis pour développer son réseau auprès des grossistes dont elle espère faire des clients. « Nous avons une organisation flexible qui nous permet de cultiver et de répondre à des demandes sur des produits très convoités sur le marché européen, comme le citron caviar, la banane figue rose ou curcuma. » À quelques mètres de là, la société Natur’Allies déploie pour sa part une gamme innovante de charcuterie à base de bœuf : saucisson, pastrami, jambons de bœuf ou de veau. « Je suis chargé de son développement commercial avec mon associé qui dispose d’un atelier de production dans les Vosges », indique le cofondateur de l’entreprise Mourad Ouali. Rungis&Co s’installe au cœur du Marché 2« C’est une catégorie de produits dont la demande est en forte hausse mais qui nécessite une très bonne maîtrise du process », précise l’entrepreneur, qui croit au potentiel de ces charcuteries gastronomiques, notamment produites à partir de la race bovine vosgienne. Depuis son arrivée sur l’incubateur, la start-up a également enrichi son carnet d’adresses et envisage ses premiers partenariats commerciaux.  En six ans, Rungis & Co a accueilli environ 90 entreprises. Certaines ont connu de belles carrières depuis leur passage, comme Libeo dans le règlement des factures fournisseurs, Eco2PR dans le recyclage du polystyrène ou encore Upcycle dans la production de champignons à partir de marc de café. Certaines d’entre elles ont également connu le succès au sein même du Marché, comme Califrais, spécialisée dans la distribution à la restauration ou encore Pandobac, qui propose un service de bacs recyclables pour les produits frais.