Célébration 2021, Année internationale des fruits et légumes

2021 a été officiellement déclarée « Année internationale des fruits et légumes » par la FAO. Le but de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture est d’inciter les États et les gouvernements à donner une plus grande place aux fruits et légumes dans l’alimentation et à mieux considérer le véritable enjeu de santé publique que constitue la consommation de fruits et légumes. L’initiative est soutenue en France « avec enthousiasme » par Interfel (l’Interprofession des fruits et légumes frais) et Aprifel (l’Agence pour l’information en fruits et légumes). « L’enjeu est de taille », écrivent les deux organisations car avec une consommation moyenne de 200 grammes par personne (pour 54 % de la population), les Français sont loin des préconisations de l’OMS. L’Organisation mondiale de la santé recommande en effet à chaque adulte de consommer au moins 400 grammes de fruits et légumes par jour. Plus grave « 39 % des ménages ne parviennent pas à manger des fruits et légumes quotidiennement », rappelle Interfel. Les actions d’Interfel et d’Aprifel s’inscrivent pleinement dans les enjeux prioritaires précis, mis en lumière en 2021 par la FAO et l’OMS : sensibiliser aux bienfaits de la consommation de fruits et légumes pour la santé et la nutrition, faire valoir le fait qu’une plus grande consommation de fruits et légumes favorise une alimentation saine, et enfin, soutenir la lutte contre le gaspillage alimentaire. Cette année « est l’occasion pour le Marché de Rungis de rappeler son rôle clé dans l’approvisionnement en fruits et légumes frais et de qualité, qui constituent 70 % des arrivages et de renforcer sa politique volontariste en matière de gestion des invendus », écrit Stéphane Layani, président du Marché, sur sa page Facebook.