La châtaigne des Cévennes obtient l’AOC

La châtaigne des Cévennes a obtenu sa reconnaissance en AOC le 21 septembre. Cette reconnaissance est le fruit d’un long processus engagé, il y a près de quinze ans, par l’Association des producteurs de châtaignes des Cévennes. L’aire de l’appellation, située entre 150 m et 900 m d’altitude sur le territoire de la châtaigneraie cévenole, est répartie sur 206 communes, principalement dans les départements du Gard, de l’Hérault et de la Lozère. Il y a aussi une commune dans l’Aveyron et une commune dans le Tarn. Le cahier des charges comporte une liste de 30 variétés traditionnelles, parmi lesquelles se trouvent : Dauphine, Marron d’Olargues, Sardonne, Pellegrine, Figarette et Aguyane. Trois produits pourront prétendre à l’AOC : la châtaigne fraîche, la châtaigne sèche et la farine de châtaigne. L’association regroupe actuellement une cinquantaine d’opérateurs qui récoltent entre 800 et 1 000 tonnes de châtaignes par an. Le dossier en vue de l’obtention de l’Appellation d’origine protégée (AOP) a été transmis à la Commission européenne.