Enquête

En 2020, les Français ont gardé leur confiance envers les fruits et les légumes frais

Une pêche de plus en plus durable 5

La crise sanitaire n’a pas ébranlé la confiance des Français envers les fruits et les légumes frais. C’est le premier enseignement du 7e Baromètre sur la confiance des Français envers les fruits et légumes frais, présenté le 3 mars par FranceAgriMer et Interfel, l’interprofession des fruits et légumes frais. La confiance envers l’ensemble des produits frais progresse de 2 points par rapport à 2019 (97 % de confiance). La place des fruits et légumes au sein de l’univers du frais est stable. Ils conservent la deuxième place, après le pain (93 % de confiance) : 93 % de confiance pour les légumes frais (stable), et 92 % pour les fruits frais (stable). Suivent les produits laitiers (90 %), le poisson (84 %), les volailles (83 %), et les viandes (83 %).

Pour en revenir aux fruits et légumes frais, la crise sanitaire s’est révélée être un contexte favorable pour les fruits et légumes d’origine France. En effet, 9 Français sur 10 annoncent avoir préféré les produits nationaux. « On observe un renforcement de la confiance envers ces produits privilégiés pour soutenir les producteurs nationaux », écrivent les auteurs de l’enquête. L’origine des produits arrive également en tête (pour la troisième année consécutive) des raisons de confiance portent pour 36 % des consommateurs sur l’aspect des produits (23 %) et les modes de culture (17 %). Le plaisir à cuisiner et à consommer des fruits et légumes progresse également. Par ailleurs, les Français font part de leur vigilance dans l’acte d’achat ou de consommation. 40 % d’entre eux reconnaissent redouter une potentielle contamination à la Covid-19 en touchant les produits ou en les consommant (entre 19 % et 32 % d’inquiétude selon qu’il s’agit de fruits qui s’épluchent ou de légumes crus). Enfin, le sentiment d’information des Français progresse sur les fruits et légumes frais : il passe de 52 % à 62 %. Fait notable, si les associations de consommateurs restent en tête avec 85 % de confiance, les primeurs se hissent à la deuxième place (+ 11 points à 78 %), au même niveau que les professionnels de santé et que la famille et les amis. La cote de confiance des agriculteurs est en hausse de 5 points à 70 %, alors que les ONG environnementales révèlent un léger recul (63 % à – 2 %).