Frédéric Brandon expose L’Amer Etal

Depuis le 9 septembre, le peintre Frédéric Brandon a choisi le pavillon de la Marée pour exposer une série de 118 tableaux réunis dans l’exposition L’Amer Etal. Accompagné d’Hélène Nougaro, propriétaire de la galerie où il a coutume d’exposer, le peintre a assisté au vernissage de son exposition vers 4 h du matin en présence d’une centaine de personnes.  La présence de cet artiste de renom, proche de l’école de la figuration narrative, dans le marché aux poissons dès potron-minet, n’avait rien d’incongru. D’abord, il présentait une série de toiles réalisées autour des étals de poissonniers du marché de Montreuil. Ensuite, cette série poissonnière semblait faite pour agrémenter les murs et offrir une vision originale des poissons, comme l’explique le critique d’art Jean-Luc Chalumeau : « Brandon caresse la matière-couleur avec volupté et révèle ses attraits là où ne nous attendions pas à les découvrir. » La présence du peintre dans ce Marché où on se lève tôt, va également de soi. L’artiste présente la particularité de se lever tous les matins à 5 h depuis près d’un demi-siècle pour peindre. Son œuvre prolifique se compose ainsi de près de 3 000 tableaux. Il faut saluer cette initiative d’exposition organisée grâce à Stéphane Layani, président du Marché qui fait ainsi entrer l’art par la grande porte. Cette exposition aura d’ailleurs sans doute un lendemain puisque Frédéric Brandon envisage d’installer durant quelques mois un atelier sur le Marché afin de fixer les ambiances de Rungis sur la toile.