Les Maîtres restaurateurs s’engagent avec le bœuf Label rouge

Viandes

Les Maîtres restaurateurs s’engagent avec le bœuf Label rouge

L’Association française des Maîtres restaurateurs (AFMR) a signé le 7 juin dernier une convention avec l’interprofession bovine Interbev en vue de favoriser le bœuf Label rouge dans ses 3 000 établissements engagés dans la cuisine « faite maison » à partir de produits frais. « C’est le sens de l’histoire que de nous rapprocher des producteurs français et de valoriser leur travail auprès de nos clients », a commenté le président de l’AFMR, Alain Fontaine. La convention, signée par le restaurateur avec Emmanuel Bernard, le président de la section bovine d’Interbev, engage les deux parties « à assurer en commun la valorisation de leurs labels d’État respectifs ». Une campagne de sensibilisation sera réalisée à destination des fournisseurs des viandes de bœuf Label rouge et des Maîtres restaurateurs, sur la base d’une cartographie, pour favoriser les liens entre les deux parties. Des actions de communication conjointes mettant l’accent sur les valeurs communes et les complémentarités entre les labels d’État qu’ils font vivre seront organisées au niveau national comme local. « La présence de la viande française dans la restauration constitue un enjeu important pour la filière bovine dans les années qui viennent », a commenté la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, que les deux parties avaient choisie pour marraine de cet engagement mutuel aux côtés de Guillaume Gomez, l’ancien chef de l’Élysée désormais ambassadeur de la gastronomie française. « Ce rapprochement concrétise l’ambition de consolider la souveraineté alimentaire française », a-t-elle insisté à propos d’un secteur où la viande bovine française subit une forte concurrence des origines étrangères.