Nominations

Philippe Barbier réélu à la présidence de la CGI

NominationsPhilippe Barbier a été réélu à la présidence de la CGI pour un second mandat à l’occasion de l’assemblée générale qui s’est tenue le 15 juin. Christian Berthe, représentant le commerce de gros des fruits et légumes (UNCGFL), reste vice-président. Jean-Pascal Montaner, président de Distripro (grossistes en boissons) fait son entrée au bureau exécutif. « Nous portons, avec le bureau exécutif en partie renouvelé et renforcé pour ce second mandat, une vision et une ambition ainsi que de nombreux projets pour les trois années à venir : renforcer nos pôles d’expertises, repenser notre marque et la communication externe de l’organisation, développer nos services, travailler en toute proximité́ avec nos fédérations et leurs professionnels, déployer notre lobbying pour porter les messages du commerce de gros tant au niveau national qu’au niveau régional et local », écrit le président dans le rapport d’activité de la Confédération du commerce de gros et international. « Ce second mandat sera celui de la résilience, de la relance et de la réinvention de la CGI. Pour le plus grand bénéfice de tous les professionnels du commerce de gros, acteurs majeurs de l’économie et du commerce en France », ajoute-t-il. Philippe Barbier, 66 ans, est vice-président du conseil de surveillance du groupe Pomona. La Confédération du commerce de gros et international (CGI), qui rassemble 32 fédérations professionnelles, est l’organisation professionnelle représentative de l’ensemble du négoce : biens d’équipement interindustriels, biens de consommation non alimentaires et alimentaires. Elle représente 150 000 entreprises présentes sur tout le territoire (dont 95 % de PME). Elles emploient 970 000 salariés et réalisent près de 830 Md€ de chiffre d’affaires.

Benoît Juster, pilote de la mission de préfiguration d’Agoralim

Nominations 1Benoît Juster, directeur exécutif des Opérations du Marché International de Rungis, a été nommé directeur de la mission de préfiguration du projet Agoralim au sein de la Semmaris, mission qu’il mènera parallèlement à ses fonctions actuelles, a indiqué la Semmaris le 17 juin dernier. Benoît Juster aura pour mission de superviser le développement de ce projet multisites, annoncé lors de la présentation du Plan Val-d’Oise par le Premier Ministre le 7 mai dernier. Ce projet doit couvrir toute la chaîne de valeur alimentaire, de la production agricole à la distribution en passant par la transformation. Il comprendra un site dédié à la production agricole, reposant sur les principes de l’agroécologie, installé sur le Triangle de Gonesse, ainsi qu’une ou plusieurs plateformes de distribution situées à proximité, précise le communiqué.