Une nouvelle feuille de route pour le MIN

Marie Massart, adjointe au maire de Montpellier, déléguée à la politique alimentaire et à l’agriculture urbaine, et présidente de Mercadis, la société gestionnaire du MIN, a présenté, au mois de juillet, la feuille de route 2021-2026 du Marché. Elle était accompagnée de Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, et d’Isabelle Touzard, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée à la transition écologique et solidaire, à la biodiversité, à l’énergie, à l’agroécologie et à l’alimentation. Cette feuille de route, pensée pour accompagner la transition écologique et solidaire, repose sur trois défis :
• accélérer la transition écologique et
solidaire de la production agricole et de l’alimentation ;
• lutter contre la précarité alimentaire afin de permettre au plus grand nombre d’accéder à une alimentation saine et locale ;
• accompagner les mutations nécessaires en vue de la réduction de l’empreinte carbone et de l’impact climatique de l’activité économique. « Le MIN est un outil majeur pour assurer notre souveraineté alimentaire, a rappelé Michaël Delafosse à cette occasion. Il doit devenir le principal levier de la transition écologique, alimentaire et solidaire. » Pour réussir cette transition, « le MIN bénéficie d’un écosystème unique pouvant s’appuyer sur un tissu dense de producteurs, transformateurs et distributeurs régionaux, le parc scientifique Agropolis International et le pôle de compétitivité Quali Sud-Ouest, avec le soutien de la Ville de Montpellier », souligne la présidente de Mercadis. Le MIN de Montpellier réunit 220 entreprises, dont 40 grossistes et 80 producteurs. Ils servent environ 3 000 entreprises clientes (restaurants ou commerces de bouche). Il réalise un chiffre d’affaires annuel de 140 M€.
Olivier Masbou

Une nouvelle feuille de route pour le MIN