Ahmed et Nana Farida Bedja 1Ahmed et Nana Farida Bedja 1

Ahmed et Nana Farida Bedja

Bioalizé

Bioalizé affiche une belle réussite. Ce grossiste spécialisé dans les fruits et légumes bio depuis 1995, date de lancement de la société, voit aujourd’hui la seconde génération prendre lentement mais sûrement les rênes de l’entreprise.

Grossiste en fruits et légumes bio depuis 1995, la société bio Alizé a confirmé sa présence sur le Marché de Rungis en reprenant les locaux de Bio Distrifrais il y a quelques années. Ahmed Bedja est bien connu sur la place rungissoise : avant de lancer Bioalizé, il œuvrait déjà au Marché de Rungis. « J’ai créé cette société avec mon épouse en 1995. Au démarrage, nous occupions un petit local de 39 m2 », se rappelle Ahmed Bedja. Depuis, Bioalizé n’a cessé de grandir. Le résultat d’un choix stratégique qui consistait à concentrer l’offre sur les seuls fruits et légumes biologiques. « Nous avions même pu reprendre une surface voisine, si bien que nous disposions de 500 m2 environ. Et nous employons aujourd’hui une quinzaine de personnes », ajoute-t-il. Si Ahmed Bedja occupe le poste de P-DG de la société, Nana Farida Bedja est quant à elle directrice générale. Depuis quelque temps, les deux enfants du couple ont rejoint l’aventure familiale sitôt leurs études terminées.

Aujourd’hui, le fondateur de Bioalizé a levé le pied, préparant ainsi la succession car il entend céder à ses descendants la gestion de cette société qui a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 8 M€ l’an passé. Le patron a bâti son expertise grâce à des relations étroites avec ses producteurs et partenaires. « Nous voulons avant tout rester à l’écoute de nos fournisseurs avec lesquels nous entretenons des contacts privilégiés », résume-t-il. Quand Ahmed Bedja a fondé Bioalizé au milieu des années 1990, l’offre est encore anecdotique et, d’une manière générale, le bio était pointé du doigt, voire moqué. Il constate aujourd’hui que cette offre s’est désormais imposée, « un peu aidée par les diverses crises sanitaires que nous avons traversées » au cours des années 2000 notamment.Ahmed et Nana Farida Bedja

Parmi les principaux clients de Bioalizé, on peut citer les magasins Biocoop, des détaillants spécialisés ainsi que la restauration collective ou des restaurants franciliens : la qualité des produits et l’accueil du client ont été les clés du succès et « l’aura dont bénéficie le Marché de Rungis est aussi un avantage supplémentaire ». 

Les autres grossistes spécialisés dans le bio, à l’instar de L’R bio ou Dynamis, favorisent généralement l’origine France (sauf pour Dynamis, spécialisé en produits en biodynamie), mais ne cherchent pas nécessairement de volumes supplémentaires (comme la Cagette biologique). Ils sont davantage en quête de produits complexes à dénicher (haricot vert cueilli main, épinard, cerise gros calibre, etc.), et de qualité. Leur clientèle est principalement constituée de magasins bio et de revendeurs sur les marchés, avec une plus faible activité auprès des producteurs et de la restauration collective. La clientèle est généralement localisée en Île-de-France, sauf pour Dynamis qui rayonne à l’échelle nationale, voire européenne. Ces différents grossistes sont de plus en plus concurrencés par les plateformes des réseaux de magasins bio.

Mickaël Rolland

INFOS CLÉS

Bioalizé
69, avenue de Franche-Comté
Bâtiment D5
94150 Rungis

Tél : 01 49 78 71 60

8M€ de CA
15 salariés

L’histoire

Ahmed et Nana Farida Bedja ont fondé la société Bioalizé au milieu des années 1990, alors que l’offre en produits bio n’en était encore qu’à ses balbutiements. Ahmed a travaillé au Marché de Rungis de nombreuses années avant de se décider à franchir le cap et de devenir son propre patron. Le mandataire s’est agrandi au fil du temps et fournit aujourd’hui plusieurs centaines de clients en Île-de-France, en restauration collective mais aussi commerciale. Les magasins spécialisés dans le bio sont aussi d’importants clients de Bioalizé.

DIXIT

L’origine France reste prépondérante et nous lui offrons la priorité à chaque fois que cela est possible. Mais nous nous approvisionnons également à l’étranger, en Espagne, en Italie ou au Maroc, notamment pour les agrumes, les bananes ou les ananas.