Décembre

Le poulet du Bourbonnaissur la voie de la reconnaissance

Réputé pour le persillé et le goût prononcé de sa chair, le poulet du Bourbonnais devrait accéder à l’AOP dès l’année prochaine. Élevé au moins cent un jours, il figure parmi les volailles les plus prisées.

Lire plus
Le poulet du Bourbonnais 1Le poulet du Bourbonnais 1

Décembre

La langousteune rareté très prisée

Sur nos côtes, ce royal crustacé a longtemps été victime de la surpêche. Après des mesures draconiennes pour protéger la ressource, le stock de langoustes se renouvelle peu à peu.

Lire plus
La langouste, une rareté très priséeLa langouste, une rareté très prisée

Décembre

Les fruits secsquand le grignotage devient sain

L’engouement des consommateurs pour une alimentation naturelle, saine et diététique porte le marché des fruits secs, qui affiche une croissance de 2 % en volume en 2018 par rapport à 2017.

Lire plus
Les fruits secs : quand le grignotage  devient sainLes fruits secs : quand le grignotage  devient sain

Novembre

À Noël, le chevreau sort de sa réserve

La consommation de viande de chevreau est concentrée autour de Pâques et des fêtes de fin d’année. Les professionnels aimeraient la désaisonnaliser.

Lire plus
Avec le chevreauAvec le chevreau

Novembre

Le Saint-Pierre, la noblesse issue des fonds marins

Il ne paye pas de mine, mais il s’agit pourtant de l’un des poissons les plus appréciés des Français. Le saint-pierre garde la cote, alors que la tendance est plutôt aux espèces « oubliées ».

Lire plus
Avec le Saint-PierreAvec le Saint-Pierre

Novembre

L’Oreiller de la belle Aurore, roi des pâtés en croûte

C’est l’un des monuments de la gastronomie française. Tout droit venu du XVIIIe siècle, l’Oreiller de la Belle Aurore constitue l’Everest des pâtés en croûte. On doit sa conception au célèbre gastronome Brillat-Savarin.

Lire plus
Avec le pâté en croute 2Avec le pâté en croute 2