Légumes ratatouille 1Légumes ratatouille 1

Légumes ratatouille

Aubergine, poivrons et courgette : les « légumes ratatouille » ont la cote auprès des Français. Si le pic des achats a lieu en été, les Français en consomment toute l’année.

Légumes ratatouille 1La consommation d’aubergines, de poivrons et de courgettes se porte bien. Elle est au plus haut niveau. La part de ces légumes ratatouille dans le panier moyen de légumes frais acheté par un ménage s’établit à 10,7 % en 2019, contre 9,7 % en 2010, et 8,4 % en 2000. Les premiers chiffres connus pour 2020 montrent une stabilité de cette position haute. La courgette est le légume leader de la catégorie avec une forte taille de clientèle (72,5 % de ménages acheteurs en 2019, + 1,3 % par rapport à la moyenne quinquennale). La fréquence d’achat est également forte : huit actes d’achat en moyenne par an (+ 4,5 % en comparaison avec la moyenne des cinq dernières années). Pour sa part, le poivron bénéficie d’un accroissement régulier de la taille de sa clientèle depuis cinq ans avec 68 % de ménages acheteurs (+ 1,5 %). Sa fréquence d’achat est également orientée à la hausse et s’accompagne d’un développement des quantités achetées (+ 5 %) et des sommes dépensées (+ 11 %). L’aubergine connaît une dynamique moindre. En 2019, le volume d’achat est en léger recul (- 2 % comparés à la moyenne des cinq années précédentes). Malgré cela, les achats en valeur sont en hausse de 3 %. Ces trois légumes, relativement proches, se distinguent aussi par les lieux où ils sont davantage achetés. L’aubergine rencontre les faveurs des circuits spécialisés* (38 % des achats en 2019, contre 28 % pour les légumes frais en général). Le poivron est plus GMS ou circuits généralistes et drive (près de 70 % des achats). Enfin, la courgette est le légume du trio qui se rapproche le plus de la moyenne des légumes avec 60 % du total des achats en GMS. La structure d’âge des acheteurs de ces trois légumes est aussi différente. Pour l’aubergine et la courgette, elle se rapproche du profil des acheteurs de l’ensemble des légumes frais : ménages séniors et familles comptant au moins un adolescent et/ou un jeune adulte. Le poivron est lui suracheté par cette dernière catégorie. Du côté des jeunes ménages (moins de 35 ans), le poivron se retrouve dans la moyenne nationale pour les achats de légumes frais, alors que les courgettes et les aubergines sont nettement en deçà.
Légumes d’été par excellence, le pic des achats se situe entre mai et septembre. Mais les Français aiment en consommer toute l’année, grâce notamment aux importations. En effet, la production nationale ne couvre pas, et de loin, les besoins. La production de courgettes s’élève en moyenne à 120 000 tonnes, loin devant l’aubergine (27 000 tonnes) et le poivron (26 000 tonnes). Mais ces deux derniers ont connu une progression remarquable en dix ans : respectivement + 79 % et + 66 %. La production nationale de la courgette représente près de la moitié de l’offre (49 % en moyenne sur la période 2016-2018). Elle se situe à 39 % pour l’aubergine et à 19 % pour le poivron. Le marché se tourne donc vers l’importation en provenance d’Espagne, du Maroc, mais aussi des Pays-Bas ou de Belgique.
Olivier Masbou

* Toutes les données sont tirées de l’enquête « Marché de l’aubergine, du poivron et de la courgette », CTIFL, avril 2020.

Les principales productions européennes d’aubergines, de poivrons et de courgettes

Légumes ratatouille