La poire aime la traditionLa poire aime la tradition

La poire aime la tradition

Les Français aiment la poire, revendiquent de connaître les principales variétés, et la consomment de préférence en saison.

La poire est plébiscitée par les Français. En effet, 98 % des consommateurs déclarent acheter de la poire, ne serait-ce que de temps en temps* (c’est-à-dire au moins une fois ces dernières années). Cela reste un produit traditionnel d’abord dans sa période de consommation : essentiellement en automne et en hiver, moins au printemps et en été. Traditionnel ensuite dans ses lieux d’achat : si la grande distribution domine comme pour les achats de tous les fruits et légumes frais, la part des marchés, des primeurs et des achats de proximité n’est pas négligeable. Ainsi, les marchés arrivent en 4e position dans les lieux d’achat (13,1 %), derrière les hypers (28,3 %), les supermarchés (16,4 %) et les enseignes de marque propre (14 %). Le bloc marchés, primeurs, proximité, et vente directe assure 30,6 % des ventes de poires. À noter, la part non négligeable de la vente directe : 3,3 % des ventes. Traditionnel enfin dans son mode de consommation : les poires sont achetées essentiellement pour une consommation crue. Moins d’un tiers des acheteurs déclarent l’acheter pour la consommer cuite. Par ailleurs, les Français revendiquent de bien connaître les variétés de poires. Seuls 18 % ne peuvent citer spontanément le nom d’une variété de poire. La William’s est la plus connue, suivie de la Conférence et de la Guyot. Et la variété constitue le premier critère d’achat pour la poire, devant le prix qui est à égalité avec l’aspect, l’origine ne venant qu’en 4e position. On note que malgré la préoccupation croissante de certains consommateurs pour le mode de production, celui-ci ne se situe qu’en 7e position des critères de choix des acheteurs. Lorsqu’on les questionne sur la qualité, la majorité des acheteurs (89 %) est globalement satisfaite de la qualité de l’offre de poire.

Néanmoins et plus précisément, 70 % sont « satisfaits », et seule une minorité (19 %) se déclare « tout à fait satisfaite », « ce qui laisse supposer une amélioration souhaitable ! » note Catherine Barros, du CTIFL. Cette bonne opinion figure dans les réponses sur l’image de la poire. C’est un fruit « délicieux » pour la grande majorité des Français. Parmi les autres points forts de l’image de la poire, les Français mettent en avant qu’elle est un fruit d’automne (ce qui est en corrélation avec les pratiques d’achat), puis pratique à manger. Ce qui n’est pas toujours exact si l’on aime les poires bien mûres et bien juteuses ! Enfin, pour les Français, la poire est un fruit qui se consomme à domicile et pendant les repas. Plus de 80 % des consommateurs annoncent manger rarement ou jamais une poire hors domicile (restaurant, bureau…).

Olivier Masbou

* Source : « La consommation de la poire en 2019 », Catherine Baros, direction Prospective et Études économiques, édition CTIFL mars 2020.

Données de consommation pour la campagne 2019-2020

Graphique consommation de la poire

Nombre de ménages acheteurs

64,8 %

(- 1 point par rapport à la moyenne des 4 années précédentes)
Niveau d’achat : 6,4 kg/an

(- 0,4 kg par rapport à la moyenne des 4 années précédentes)

Sommes dépensées

15,8 €/an
(+ 0.33 € par rapport à la moyenne des 4 années précédentes)

Prix moyen

2,47 €/kg
(+ 0.20 €/kg par rapport à la moyenne des 4 années précédentes)