Un produit en chiffresUn produit en chiffres

Un produit en chiffres

La pomme récolte les fruits de ses démarches vertueuses.

La consommation de la pomme est globalement stable. Elle dispose d’une image positive. L’origine devient un critère d’achat primordial.

L’image de la pomme reste très positive pour les Français. Plus de neuf consommateurs de pomme sur dix sont satisfaits de la qualité de ce fruit, un taux en nette progression. Dans le détail, tous les voyants sont au vert. La pomme est « un fruit de tous les jours » et « un bon fruit » pour près de 100 % du panel. C’est « un fruit pour les enfants », « un coupe-faim », « un petit plaisir », pour 90 % des consommateurs. Ainsi, la pomme dispose encore d’une image très positive, ainsi que d’une progression très nette de son statut de modernité. Par ailleurs, la consommation est globalement stable. La moitié des consommateurs interrogés estime n’avoir ni augmenté ni diminué sa consommation de pommes (Graph 1). La notoriété des nombreuses variétés évolue aussi favorablement. Et cela se retrouve dans les actes d’achat. Les Français consommaient en moyenne trois variétés différentes en 2014. En 2019, ce sont cinq variétés qui occupent les corbeilles de fruits des ménages. Le trio de tête des variétés les plus connues est composé de la Golden, la Pink Lady et la Gala. « On constate par ailleurs une progression de la consommation de la pomme au-delà de son statut classique de dessert en fin de repas, en lien avec les nouveaux modes de vie (consommation de fruits au petit déjeuner, progression de la prise des repas hors domicile…).

Un produit en chiffres 1

Son utilisation-consommation n’est donc pas limitée à un lieu ou à un moment précis ; bien au contraire », écrit le Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes (CTIFL). En matière de critère d’achat, la variété et le prix restent en tête, comme en 2014. En revanche, l’origine monte sur le podium et accède à la 3e place, supplantant ainsi la fraîcheur (Graph 2). « L’origine, qu’elle soit française ou locale-régionale, est un critère de choix important qui va dans le sens du regain d’intérêt pour les produits locaux dans le secteur des fruits et légumes en particulier, et dans le domaine alimentaire en général », constatent les auteurs de l’enquête. Et quand on demande aux Français les caractéristiques qu’ils privilégient, ils mettent en avant le croquant et le juteux, le sucré et le parfum arrivant en troisième et quatrième positions (graph 3). Autre signe de l’évolution des consommateurs, la notoriété en hausse du label « Vergers écoresponsables ». Cette démarche qui marque l’engagement des pomiculteurs pour des méthodes de production respectueuses de l’environnement et de la biodiversité dans les vergers n’était connue que par 20 % du panel en 2014. Elle l’est désormais par plus d’un tiers des personnes interrogées. « À l’heure où l’intérêt pour les produits locaux, régionaux et français, revient en force, il convient plus que jamais de communiquer sur cette démarche auprès des consommateurs », conclut le CTIFL. Sans nul doute, l’image de la pomme bénéficie de l’efficacité des campagnes de communication et des efforts entrepris par la filière sur la qualité du fruit.

Un produit en chiffres 2

Olivier Masbou

Source : Baromètre la consommation des pommes en 2019 CTIFL, juillet 2020.

Image de la pomme en 2019 : + 90 % des consommateurs satisfaits.

Image de la pomme en 2019 : Stabilité de la consommation :  pour 51 % des Français.