Agoralim

L’appel à idées ouvert jusqu’au 30 septembre

Parce que le projet Agoralim est avant tout un projet de territoire, le Marché de Rungis a décidé de proposer aux acteurs du terrain de prendre part à son élaboration. Du 9 juillet au 30 septembre 2021, tous les acteurs qui le souhaitent, personnes morales – associations, entreprises, collectivités… – comme particuliers, sont invités à participer à un « appel à idées » sur une ou plusieurs thématiques. Parmi elles figurent la production agricole (types et méthodes de cultures sur le Triangle de Gonesse, projets d’installations agricoles, espaces tests, etc.), les solutions de valorisation et de transformation des produits agricoles (légumerie, brasserie, conserverie, fraîche découpe et paniers repas, etc.), les services pour le développement de la production agricole, la valorisation des produits, l’accompagnement à la structuration de la filière et l’animation de l’écosystème (voir sur le site : wwww.agoralim.fr).
« Le projet Agoralim nécessitera une main-d’œuvre importante : entre 3 000 et 5 000 emplois directs devraient y être créés, à différents niveaux de qualification et sur des métiers diversifiés », a indiqué le président du Marché de Rungis sur les réseaux sociaux au début d’août. « Pour anticiper cette évolution et l’accompagner dans la durée », le Marché de Rungis envisage la recherche de partenariats avec des acteurs institutionnels, la mise en place d’instituts de formation via notamment un déploiement de #RungisAcadémie et le développement des formations existantes sur le territoire dans les domaines de l’alimentaire, de l’agri-culture, de la logistique, et du tertiaire.