Un homme d'entreprise au service du collectif

Moins de deux ans après son arrivée à Rungis, le directeur général de Prodilac a pris la tête du syndicat des grossistes en produits laitiers (Sycopla). Retour sur une intégration réussie.
christophe-prouvost-v2christophe-prouvost-v2

Christophe Prouvost n’aura pas mis longtemps à prendre ses marques au sein du Marché de Rungis. Arrivé à la direction générale de Prodilac en juillet2020, le cadre de Savencia venu de la fromagerie Berthaut en Bourgogne s’est rapidement familiarisé avec l’univers du Marché de gros et de son secteur des produits laitiers et avicoles. Une acclimatation qui lui a valu d’être élu à peine deux ans plus tard par ses confrères à la présidence du Sycopla, qui rassemble 17 entreprises des «PLA», implantées aussi bien dans les bâtiments de vente sur le carreau (D4 et D5) qu’à l’extérieur.

La succession d’Antoine Boyer, très apprécié du tout-Rungis et lui-même investi par ses pairs à la tête du Sycopla, constituait pour Savencia une tâche délicate. «Quand Antoine a manifesté le désir de partir à la retraite, nous avons décidé de faire évoluer l’organisation du groupe», explique Christophe Prouvost, qui dirige depuis 2012 la «Business Unit» Haute Fromagerie de Savencia qui a la main sur l’activité fromages traditionnels du groupe laitier (Berthaut, Papillon, Etorki, Fauquet, etc.). «À ce titre, mais aussi en tant que dirigeant de la fromagerie Berthaut, je venais de temps en temps à Rungis depuis la Bourgogne», explique l’ancien n + 1 d’Antoine Boyer. «Depuis j’ai inversé. Je suis présent ici le plus souvent, et je me rends environ une fois par semaine à Époisses.»

 

prodilac.jpg

 

Un secteur résilient 

Arrivé en pleine crise du Covid, le dirigeant a pu mesurer le caractère résilient du Marché de Rungis. «En dépit de l’inflation, les commerçants en boutique et sur marchés résistent et nous n’avons pas constaté jusqu’à présent de baisse de gamme. Quand on va chez son crémier, c’est pour y trouver des produits qui se démarquent par leur qualité et leur variété. L’activité du secteur des PLA reste stable en volume depuis 2019, autour de 80 000 tonnes, et progresse en chiffre d’affaires», témoigne Christophe Prouvost. 

L’activité fromages traditionnels du grossiste, portée par l’enseigne Au fromager de Rungis, évolue d’ailleurs favorablement. «C’est un secteur que nous souhaitons encore développer», précise le directeur de Prodilac, qui propose également des gammes de lait, beurre, crème et œufs (LBCO) et des «opportunités», produits à date courte, déclassés techniques et commerciaux, etc. «La vente des fromages traditionnels se porte également bien à l’export, pour lequel nous disposons d’un département dédié», précise Christophe Prouvost. 

Ces derniers mois, le patron de Prodilac a eu l’occasion de déployer ses qualités de diplomate pour faire émerger un projet consensuel de restructuration du secteur. «Celui-ci s’est accéléré ces derniers mois avec le départ prévu du principal acteur [Maîtres laitiers du Cotentin, NDLR] dans le futur bâtiment C6», précise Christophe Prouvost. «Au terme de plusieurs phases de travaux, tous les acteurs actuels de vente au carreau se retrouveront d’ici à 2026 au sein d’un pavillon D4 totalement rénové», affirme Christophe Prouvost, qui ne manquera pas de pain sur la planche pour faire aboutir au mieux cet ambitieux programme.

B.C

L'histoire

Le directeur général de Prodilac est un pur produit de Savencia (ex-Bongrain), entreprise qu’il n’a pas quittée depuis qu’il y est entré un beau jour de mars1989, frais émoulu de son école de commerce. Fort d’un MBA décroché au Royaume-Uni et de son sens de l’initiative, Christophe Prouvost a multiplié les missions au sein du groupe laitier et alimentaire, dont il apprécie «les valeurs humaines, le caractère familial et l’attachement à la qualité». Directeur marketing pour l’Europe centrale et orientale au début des années 2000, il va contribuer à implanter Bongrain dans cette région du monde, au moment où les anciens pays du bloc de l’Est commencent à s’ouvrir. Directeur marketing de Bongrain Gérard, il s’occupe ensuite pendant plusieurs années de la marque historique du groupe, Caprice des dieux, avant de se voir confier en 2012 l’activité fromages traditionnels. À ce titre, il a notamment assuré la reprise de la Fromagerie Berthaut, à Époisses (Côte-d’Or), succédant à la tête de la société à Jean Berthaut.

Infos clés

Type=Check

Prodilac

Type=Check

33, avenue d’Auvergne

Type=Check

94150 Rungis

Type=Check

Tél. : 01 46 87 35 62

Type=Check

35 personnes travaillent chez Prodillac

La citation

Christophe Prouvost, directeur général de Prodilac du Marché de Rungis

L’état d’esprit qui règne entre les entreprises du secteur est très positif. Nous nous considérons tous plus comme confrères que comme concurrents. Au cours du comité de direction du Sycopla, on échange sur toutes les problématiques du secteur et de façon très libre et amicale.

Christophe Prouvost