BU International

La SEMMARIS a accéléré la réalisation du plan Rungis 2025, en consacrant sur l’année 60 millions d’euros à des projets immobiliers d’envergure. Dans une logique de densification, Rungis 2025 va contribuer à renforcer la compétitivité du Marché ainsi qu’à structurer et développer les filières alimentaire et gastronomique en Île-de-France.

Les affaires internationales du Marché de Rungis se poursuivent à un rythme soutenu. Progressivement, la SEMMARIS structure des têtes de ponts sur des zones de croissance à fort potentiel. À terme, la mise en réseau des infrastructures créées pourra générer de la valeur pour les opérateurs concernés par les marchés intégrés.

Rungis poursuit son déploiement à l’international

Premier marché de gros de produits frais au monde, Rungis dispose d’un savoir-faire ex- ceptionnel dans ce domaine. La SEMMARIS accompagne ainsi des autorités publiques et des investisseurs privés pour la réalisa- tion et l’exploitation de telles infrastruc- tures. Cette prestation intervient dans le cadre du contrat de licence de marque, un contrat d’accompagnement global, depuis l’expression de besoins jusqu’à l’exploitation de l’infrastructure, en passant par l’opéra- tion immobilière. Ce contrat met en avant toute la valeur ajoutée de la marque Rungis : efficacité des méthodes, bonnes pratiques, attractivité immobilière, etc. Il permet de créer des liens privilégiés avec des mar- chés étrangers, au profit des opérateurs de Rungis. La licence de marque est aussi un atout pour les entreprises des pays concer- nés, qui souhaitent développer leur activité hors de leurs frontières. Instituée dans le cadre du plan stratégique de la SEMMARIS, qui anime une des plus grandes infrastructures agro-alimentaires mondiales, cette activité s’est renforcée au cours de l’année 2018, avec un développement dans différentes régions du globe.

Retour sur les projets 2018

Asie centrale et extrême-orient

En Asie centrale, un accord est en cours de finalisation avec un partenaire au Kazakhstan, tandis qu’en Ouzbékistan des négociations autour de trois marchés de gros devraient se finaliser dans quelques mois. En Asie, où la croissance reste sou- tenue, la SEMMARIS développe un projet de création d’un marché au Vietnam, en l’occurrence à Hanoï, en coopération avec l’un des premiers groupes privés du pays, parallèlement au projet d’extension du mar- ché existant de Saigon. Toujours en Asie, le Marché de Rungis poursuit la réalisation de ses études concernant la création d’un marché aux Philippines, à proximité de Manille. Cette création est soutenue par un financement FASEP dans le cadre de la reconversion urbaine d’anciennes bases américaines.

 Le contrat de licence de marque valorise le savoir-faire de Rungis auprès des marchés étrangers.  

Afrique et europe

BU International

L’Afrique est également une terre de crois- sance, en particulier l’Afrique de l’Ouest avec un projet au Bénin de création d’un marché dans la capitale Cotonou. L’étude de faisabilité est achevée et sa construc- tion doit démarrer en 2019 avec un inves- tissement de 150 millions d’euros, pour une ouverture en 2020. La SEMMARIS poursuit son accompagnement du gouvernement béninois sur ce sujet.
En Égypte, la SEMMARIS a conclu avec le ministère de l’Approvisionnement, grâce au soutien du Gouvernement et de l’AFD, un accord pour la structuration d’une politique de développement des marchés de gros. Ce cadre permettra ensuite de participer au développement et à l’exploitation de futurs marchés.
L’Europe n’est pas en reste. En Hongrie, par exemple, Rungis porte sa réflexion sur un marché destiné à l’exportation de produits hongrois notamment vers les pays d’Europe centrale et vers l’Asie comme point de dé- part des routes de la soie. Dans les mois à venir, le Marché de Rungis va continuer à renforcer son activité inter- nationale et ne s’interdit pas de porter son regard vers d’autres terres de croissance,
comme l’Amérique du Sud, par exemple.