BU International

La SEMMARIS a accéléré la réalisation du plan Rungis 2025, en consacrant sur l’année 60 millions d’euros à des projets immobiliers d’envergure. Dans une logique de densification, Rungis 2025 va contribuer à renforcer la compétitivité du Marché ainsi qu’à structurer et développer les filières alimentaire et gastronomique en Île-de-France.

Les affaires internationales du Marché de Rungis se poursuivent à un rythme soutenu. Progressivement, la SEMMARIS structure des têtes de ponts sur des zones de croissance à fort potentiel. À terme, la mise en réseau des infrastructures créées pourra générer de la valeur pour les opérateurs concernés par les marchés intégrés.

Partager un savoir-faire précieux

Dans de nombreux pays, autorités publiques et opérateurs privés sont confrontés à l’immense défi d’assurer l’approvisionnement de métropoles en pleine expansion, de conjurer l’insécurité et le gaspillage alimentaire et de favoriser l’émergence de filières agricoles et logistiques structurées et performantes.

Rungis, premier marché de gros de produits frais du monde, met à leur disposition son savoir-faire unique. Dans le cadre d’une démarche d’accompagnement globale matérialisée par un contrat de licence, ses experts se penchent sur les différentes phases des projets, de l’expression des besoins initiaux à l’exploitation, en passant par les études de faisabilité, la conception et l’opération immobilière.

Retour sur les projets

Faisabilité confirmée pour plusieurs projets

La réalisation de plusieurs projets annonce l’intensification de l’action de la SEMMARIS à l’international.

En 2019, ce patient travail s’est poursuivi, rapprochant de nombreux projets de la réalisation. Ils sont situés dans les régions les plus dynamiques de la planète ou sur les grands corridors logistiques. Au Vietnam, les conclusions de l’étude globale du réseau des marchés de gros ont conforté les autorités dans leur détermination à aller de l’avant, en pointant notamment l’immense potentiel de valorisation de la production agricole. En parallèle, deux études de faisabilité portant sur l’extension du marché d’Hô-Chi-Minh- Ville et sur la création d’un très grand marché de 170 hectares à Hanoï ont rendu le même verdict positif. Aux Philippines, l’étude de faisabilité réalisée sur la célèbre zone de Clark, à 80 kilomètres de Manille, a confirmé l’intérêt d’une telle infrastructure.

Des projets sur la route de la soie

BU International 2

Sur les « nouvelles routes de la soie » impulsée par la Chine, l’étude stratégique de refonte du réseau national de marchés de gros égyptien a été décidée. Elle bénéficie du soutien de l’AFD*. Sur la voie nord, au Kazakhstan, la faisabilité du marché d’Almaty a été confirmée, alors que les discussions se poursuivent avec l’Ouzbékistan tout proche pour lancer l’examen de plusieurs projets. En Europe Centrale, en Hongrie, les premières études se sont achevées sur des conclusions prometteuses : c’est un véritable

hub, comprenant d’importantes infrastructures de transformation et des ramifications dans les pays voisins, qui pourraient voir le jour. En 2020, l’activité de la SEMMARIS à l’international devrait donc s’intensifier avec plusieurs entrées en construction. Cotonou, au Bénin, pourrait être la première. Enfin, de nouvelles zones géographiques vont être explorées, dont le Brésil, où s’annonce un projet historique : le déplacement du marché de São Paulo, l’un des plus grands au monde. Un événement (presque) aussi considérable que le départ des Halles pour Rungis, il y a cinquante ans…

* L’Agence Française de Développement.

 

BU International