BU immobilière

La SEMMARIS a accéléré la réalisation du plan Rungis 2025, en consacrant sur l’année 74 millions d’euros à des projets immobiliers d’envergure. Dans une logique de densification, Rungis 2025 va contribuer à renforcer la compétitivité du Marché ainsi qu’à structurer et développer les filières alimentaire et gastronomique en Île-de-France.

Mettre à la disposition des grossistes et des acheteurs des installations performantes, propres, modernes et fonctionnelles, qui jouent pleinement leur rôle de soutien à l’activité. Tel est l’objectif de la SEMMARIS et tout particulièrement de la business unit Immobilière.

Retour sur les projets

Chiffres clés

74 millions d’euros

d'investissements

14

projets majeurs livrés ou engagés

450

nouvelles places de parking

Des investissements records

BU immobilière 3

Jamais, dans l’histoire du Marché, les montants investis en une année pour transformer le site n’ont été aussi élevés : 74 millions d’euros.

 

Ce chiffre impressionnant illustre la montée en puissance du plan décennal Rungis 2025. À michemin, ses ambitions sont intactes et sa feuille de route respectée. Près de 55 % des sommes prévues ont été mobilisées et chacun peut s’en rendre compte en parcourant rues et avenues. Pour la seule année 2019, 14 projets majeurs ont été livrés ou engagés. En avril, l’activité a démarré dans le nouveau pavillon du porc. Avec sa rampe à double hélice lumineuse et ses 11 500 m2 entièrement sous froid, il fait figure de réalisation emblématique des ambitions de Rungis 2025, en termes d’esthétique et de fonctionnalités.

 

14 projets majeurs livrés ou engagés

Secteur Produits de la Mer et d’Eau Douce 36

Christophe ACAR – Directeur BU Immobilière

  À mi-chemin de notre plan de transformation 2015-2025, 55 % des sommes prévues
ont déjà été engagées.

Secteur Produits de la Mer et d’Eau Douce 48

Il ne doit cependant pas faire oublier la construction du premier hôtel du Marché, d’un parking silo de 450 places, d’un restaurant sur le nouveau parking poids lourds, d’un pavillon horticole, d’un entrepôt de « cross docking », d’un entrepôt réfrigéré et d’un entrepôt sous température dirigée, le AB4. L’espace de tri des déchets, ou point « E », a été réaménagé, le bâtiment de l’IFOCOP, 1er bâtiment de la Rungis Académie restructuré et la place Saint-Hubert en partie rendue à la végétation. Enfin, la rénovation de l’espace Rungis, qui préservera son charme rétro, a commencé. Un effort équivalent est prévu en 2020, avec 11 projets majeurs programmés, dont la construction de cinq nouveaux bâtiments et d’importants travaux sur les voiries.

Secteur Produits de la Mer et d’Eau Douce 29

Le nouveau visage du marché

BU immobilière 2

Plusieurs études vont être lancées pour améliorer la fluidité de la circulation et répondre ainsi au resserrement des plages horaires de pointe induit par la congestion du réseau routier francilien. De nombreuses places de parking vont être créées et plusieurs grandes avenues traversantes réaménagées. De plus, une signalisation dynamique pourrait être installée, dans l’esprit des applis de navigation qui recalculent à chaque instant le meilleur parcours. Petit à petit, Rungis révèle son nouveau visage, proche des standards urbains actuels : plus accueillant, plus aéré et plus végétal, tout en offrant à ses usagers davantage de surfaces utiles. Les nouvelles constructions prennent, raisonnablement, de la hauteur. Leurs façades réfléchissent la lumière naturelle et reflètent les 791 arbres, le plus souvent de grande taille, plantés depuis 4 ans. Leurs caractéristiques techniques répondent aux nouveaux besoins des opérateurs et augmentent leur efficacité opérationnelle. Elles ouvrent la voie à de nouvelles activités et à de nouveaux services.

 

Focus%20sur%20le%20d%C3%A9veloppement%20durable

Focus sur le développement durable

L’entretien au service de l’excellence : l’accélération du programme d’investissement ne réduit pas l’effort d’entretien, largement consacré à l’amélioration de la performance environnementale du Marché. La rénovation du réseau de distribution de froid s’est poursuivie : elle permet de remplacer les fluides classiques, potentiellement polluants, par de nouveaux, entièrement naturels. Datant de l’origine du Marché, le réseau de chaleur permet de valoriser 100 % de ses déchets en incinérant ceux qui ne peuvent pas retourner à la terre ni être recyclés. La décision a été prise d’investir dans les trois prochaines années 19 millions d’euros pour en remplacer la plus grande partie. Son rendement énergétique s’en trouvera amélioré et de nouveaux quartiers de la ville de Rungis pourront être chauffés. Les études viennent d’être lancées pour installer des panneaux photovoltaïques sur 3 bâtiments anciens et 2 bâtiments nouveaux pré-équipés pour les recevoir. Quelles que soient leurs conclusions, l’électricité utilisée sur le site restera certifiée 100 % verte, suite au marché passé pour 3 ans avec ENGIE. Enfin, 2 000 compteurs d’eau en télérelève viennent d’être installés (1 400 sur le Marché et 600 sur les zones annexes) conformément au contrat de distribution signé l’an dernier avec VEOLIA EAU. Ils permettront, dès 2020, de détecter et de corriger quasi instantanément toute surconsommation.