Retour du Mondial des fromages

Retour du Mondial des fromagesLe Mondial du fromage et des produits laitiers de Tours devait se tenir en juin dernier. Mais le rendez-vous avait dû être reporté. Il a finalement été organisé du 12 au 14 septembre au Parc Expo de Tours. Dès le premier matin, les professionnels présents affichaient une réelle satisfaction de se retrouver après des mois sans contact. Président de la Fédération des fromagers de France, partenaire du salon, Claude Maret confirmait cette impression. La fédération a profité de ce rendez-vous pour présenter l’ouvrage Panorama économique des crémeries-fromageries de détail, réalisé en collaboration avec l’Institut supérieur des métiers (ISM). Le but de cet ouvrage est de mieux faire connaître un secteur qui réunit désormais près de 3 600 établissements en magasins ou sur les marchés. Car la profession de crémier-fromager est en plein boom avec « plus de 300 installations par an et 120 apprentis préparant un certificat de qualification professionnelle (CQP) », se félicite Claude Maret évoquant une « profession qui a su se relever, évoluer et ainsi répondre aux attentes sociétales et économiques de notre monde ». À la fin du salon, les organisateurs tirent un bilan positif, même si le contexte sanitaire pèse encore sur ce type de rencontre. « Cette 5e édition a rempli tous ses objectifs », constate les organisateurs. « Affineurs, laitiers, distributeurs, fabricants de matériel, équipementiers, chefs… tous ont répondu présents pour mettre à l’honneur le savoir-faire fromager et laitier. »

Au total, le salon a accueilli 152 exposants et 2 579 visiteurs. 48 pays étaient représentés.

 

Une Française meilleur fromager du monde

Retour du Mondial des fromages 1Trois concours étaient organisés pendant le Mondial des fromages et des produits laitiers. Le Concours Un des meilleurs apprentis de France a permis de distinguer trois lauréats qui ont reçu la médaille d’or : Perrine Amrhein, Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), 23 ans, fromagerie Griffon ; Aurélia Feuillerat, Villeneuve-de-Rivière (Haute-Garonne), 21 ans, fromagerie Les Fromagers du Mont-Royal ; Étienne Fortin, Tibiran Jaunac (Hautes-Pyrénées), 22 ans, fromagerie Les Fromagers du Mont-Royal.

Le salon a également été l’occasion d’organiser le Concours mondial du Meilleur fromager. Cette année, neuf candidats venus de huit pays (France, Japon, Russie, Mexique, Italie, Royaume-Uni, Espagne, Pérou) se sont affrontés. Après deux jours de compétition, c’est la Française Virginie Dubois-Dhorne (fromagerie La Finarde, Arras) qui remporte le trophée. Elle succède au Néerlandais Evert Schönhage, champion 2019. La médaille d’argent a été décernée au Français Grégory Giraudon (fromagerie Au Tour du Fromage, Royan), suivi par la Japonaise Chisato Nagahara (Toyo Cheese Factory, Memuro, Hokkaido) pour la médaille de bronze. Le concours était organisé en collaboration avec Rodolphe Le Meunier (Meilleur ouvrier de France, Meilleur fromager international 2007). Enfin, troisième temps fort, le Concours international Produits. 855 fromages et produits laitiers étaient en lice (yaourts, beurre, fromages aromatisés… tous produits fabriqués avec au moins 50 % de lait). 30 produits ont reçu la médaille Supergold.