RUNGIS RESTAURANT

RUNGIS UNI DERRIÈRE SES RESTAURATEURS

Les établissements de restauration du Marché ont fait preuve d’une grande solidarité pendant l’épidémie. Leurs clients n’ont eu de cesse de leur manifester leur attachement.

Après des semaines de fermeture plus ou moins partielle, la vingtaine de restaurants que compte le marché a enfin pu rouvrir ses portes, dans le respect du protocole sanitaire. « C’est un immense soulagement », commente Christian Le Puy, le directeur de la Marée, le plus ancien établissement du Marché. « Avec nos capacités de terrasses limitées (30 couverts pour 180 places assises à l’intérieur), nous attendions ce moment avec d’autant plus d’impatience. »

Les quinze jours de la phase 2 du déconfinement, au cours de laquelle seul l’accès aux terrasses était autorisé, ont en effet mis à rude épreuve les nerfs des patrons et des employés. « Alors que nous sortions d’une période de beau temps, nous n’avons pas été épargnés par les intempéries », témoigne Bertrand Chauvet, le patron des Vendanges. « Cet entre-deux a été très compliqué à gérer, en particulier pour le planning du personnel », abonde Michel Soulenq (L’Aloyau, l’Arrosoir, le Saint-Hubert). « Notre chiffre d’affaires était en effet entièrement dépendant, au jour le jour, de la météo. »

L’épreuve a contribué à rapprocher un peu plus les responsables des établissements du marché, réunis au sein d’une association relancée il y a quelques années. « Nous nous sommes beaucoup parlé ces derniers mois », précise son président Christian Le Puy. Le dialogue a également été très étroit avec le gestionnaire du marché. « À la réouverture des terrasses, la Semmaris a été très réactive et nous a autorisés, gracieusement, à agrandir nos terrasses en respectant la sécurité bien sûr », souligne Michel Soulenq. « La quasi-totalité des restaurants a pu en profiter, en fonction de ses capacités. »

Pendant cette période, les restaurants ont proposé la vente à emporter. « La plupart des établissements s’y sont mis », rappelle Michel Soulenq. « Cette possibilité a été très appréciée et nous avons continué à la proposer après le déconfinement à l’Aloyau, à L’Arrosoir et au Saint-Hubert. C’est une formule que l’on pourrait pérenniser », précise le patron auvergnat. « De notre côté, on a beaucoup échangé avec nos clients sur les réseaux sociaux. C’est un mode de communication que l’on devrait encore développer dans les années qui viennent », complète Bertrand Chauvet.

Un mois après la réouverture, les restaurants du marché n’ont pas pour autant tourné complètement la page de cette crise. « Une bonne partie de la clientèle extérieure au marché est restée en télétravail, observe Michel Soulenq. En juin, cela se ressentait encore beaucoup sur le service de midi. » « La fermeture prolongée d’Aéroports de Paris m’a particulièrement pénalisé », témoigne Bertrand Chauvet, des Vendanges. « Cela peut représenter 10 à 15 couverts chaque midi. On ne devrait retrouver un rythme normal qu’au mois de septembre », pronostique Michel Soulenq.

Les restaurateurs du Marché de Rungis veulent surtout retenir de cette crise l’extraordinaire attachement que leur ont manifesté leurs clients. « Quand nous nous sommes mis à proposer les plats à emporter, facturés moins cher qu’en salle, certains clients nous ont dit “ non, on veut payer le même prix qu’avant, car on veut vous retrouver à la rentrée ! ” », s’étonne encore Michel Soulenq. « Dans cette période intermédiaire difficile, les clients se montraient compréhensifs », se souvient Bertrand Chauvet. « Les clients les plus exigeants mettaient un point d’honneur à se montrer indulgents ! », s’amuse-t-il.

■ B. C.

 

Des adresses pour tous les goûts

Secteur fruits et légumes

L’Etoile

4 h à 15 h du lundi au samedi (terrasse et vente à emporter) – Tél. : 01 46 86 93 14

L’Europe

3 h à 15 h du lundi au samedi (terrasse et vente à emporter) – Tél. : 09 80 58 11 71

Les Maraîchers

7 h à 20 h 30 du lundi au samedi (terrasse et vente à emporter) – Tél. : 01 46 86 47 76

Le Rond-point

2 h à 15 h du lundi au samedi (terrasse, vente à emporter et tabac) – Tél. : 01 46 86 40 27

Les Vendanges

5 h à 15 h du lundi au samedi (terrasse et vente à emporter) – Tél : 01 46 86 40 76

 

Secteur gastronomie et produits laitiers

Dai Cugini (terrasse et vente à emporter)

Tél. : 09 51 34 95 65
La Cantine du Troquet (terrasse et vente à emporter)
Tél. : 01 41 80 96 18

 

Secteur carnés

Le Saint-Hubert

0 h à 14 h (terrasse et vente à emporter)
Tél. : 01 46 86 62 14

Au Veau qui Tète

2 h à 15 h (terrasse et vente à emporter)
Tél. : 01 46 75 35 35

L’Aloyau

2 h à 15 h (terrasse et vente à emporter)
Tél. : 01 46 87 71 79

 

Secteur horticulture

L’Arrosoir

4 h à 14 h (terrasse et vente à emporter)
Tél. : 01 46 86 32 33

 

Secteur administratif

Hôtel Campanile

De 11 h et 22 h avec possibilité de nuit également

Le Patio

7 h 30 à 16 h (service à table, en terrasse), réservation conseillée.
Tél. : 01 46 75 32 88

 

Secteur marée

À la Marée

24 h/24 du lundi au samedi matin (terrasse)
Tél. : 01 46 86 97 34

Les Embruns

Lundi au samedi de 22 h à 16 h (terrasse)
Tél. : 01 45 12 90 30

O’Concept

Du lundi au vendredi de 4 h à 15 h (terrasse)
Tél. : 01 46 86 89 74