LYDIA MINIER ET BENOIT CORRELYDIA MINIER ET BENOIT CORRE

LYDIA MINIER ET BENOIT CORRE

A L’IMAGE DE SES HABITANTS, LA CUISINE DU NORD EST AUTHENTIQUE ET CONVIVIALE…

Propriétaires du restaurant Le Galibot, Lydia Minier et Benoît Corre proposent une cuisine généreuse inspirée des saveurs et produits de la région Hauts de France.

La région des Hauts-de-France (Nord / Pas-de-Calais / Picardie) possède un large patrimoine gastronomique hérité du comté de Flandre et de sa position au carrefour de l’Europe. Une tradition culinaire chargée d’histoire et de culture, entre terre et mer, influencée par la grande variété des produits du terroir.

Le Galibot (17, rue Paul Lelong – 75002 Paris), nom donné au « gamin exerçant dans les mines », est ouvert depuis 1995. Selon Lydia Minier, il s’apparente aux « estaminets » qui font l’originalité et la richesse de cette région. Des lieux de restauration et de détente à l’ambiance conviviale et authentique.

 

Une cuisine de terroir…

A l’instar de son décor rustique (lampe et barrette de mineur, affiches de bières et produits ch’tis…), Le Galibot propose de bons plats régionaux : flamiche au maroilles, hareng fumé, potjevleesch au genièvre de Houlle, andouillette 5 A sauce au maroilles et chicons braisés, welsh et frites au couteau, carbonade flamande, waterzoï, pièce du boucher sauce maroilles, haddock, moules marinières ou à la crème, tarte à la cassonade flambée, crème brûlée (cassonade ou chicorée), ch’tiramisu et spéculoos, tarte au sucre, gaufres à la vanille, gourmandises (bêtises de Cambrai, babeluttes de Lille, chuques du Nord, pastilles du mineur)… assortis d’une quinzaine de bières régionales et autant de vins (saint-chignon bio, morgon, valençay…).

Le midi, Le Galibot (55 couverts / jour) accueille une clientèle issue des bureaux d’affaires et des banques proches de la Bourse, et le soir, des régionaux de passage à Paris et des gens du quartier. Outre la carte (20 e€ le midi / 35 e€le soir), figure une formule du midi à 17€e (entrée, plat, dessert). Lydia gère l’établissement et passe en cuisine le soir, un chef étant aux fourneaux le midi. « A l’image de ses habitants, la cuisine du Nord, que j’ai apprise avec ma mère, est authentique et conviviale ».

Les plates de LYDIA MINIER ET BENOIT CORRE

 Les produits de Rungis

Benoît assure le service en salle et les achats. « Depuis l’ouverture, la majorité de nos produits vient de Rungis, un marché reconnu pour ses professionnels réputés, ses produits frais de qualité, sa diversité et ses nouveautés ».

Les plats de LYDIA MINIER ET BENOIT CORRE 3

 Passion commune…

Lydia Minier est née à Hénin-Beaumont (62). Après des études et une activité de secrétaire médicale, à 22 ans, elle se passionne pour la cuisine auprès d’un mari restaurateur à Paris dont elle se sépare en 1991. Bien décidée à poursuivre dans cette voie, elle ouvre Le Galibot en 1995 avec Benoît Corre (50 ans). Manceau d’origine et prix de conservatoire de trompette du Mans, ce dernier a exercé longtemps comme ingénieur du son avant de se consacrer à la restauration auprès de Lydia.

Les plats de LYDIA MINIER ET BENOIT CORRE 2