MouleMoule

Moule

La moule a la frite

Les Français consomment près de 3 kilogrammes de moules par an et par habitant. La moule de bouchot constitue la principale production nationale.

Deux types de moules sont notamment produits en France : la moule dite commune (Mytilus edulis), élevée sur bouchots (voir encadré) ou en parc (côte Atlantique et Manche), et la moule méditerranéenne (Mytilus galloprovincialis), dite aussi du Midi ou de Provence. 
Plus grosse que la moule commune, elle est élevée principalement sur des cordes en suspension (côte sud). Les Français consomment plus de 180 000 tonnes de moules par an (moules fraîches, surgelées, et transformées) pour une production nationale se situant autour de 78 000-80 000 tonnes. Chaque année, environ 110 000 tonnes sont donc importées. La consommation en frais s’établit autour de 40 000 tonnes (43 500 tonnes en 2015). Les Français achètent essentiellement leurs moules fraîches en GMS (82,3 %), sur les marchés (7,7 %), en poissonneries (6,2 %), et dans les autres circuits (producteurs, etc.) 3,8 %. Ils consomment près de trois kilogrammes par an et par habitant, ce qui place la moule parmi les premières espèces de produits de la mer. Huit Français sur dix déclarent en manger au moins une fois par an, et les moules-frites arrivent en tête des modes de consommation. Avec quelque 54 000 tonnes, la moule de bouchot est la production nationale la plus importante : 21 000 tonnes en Normandie et mer du Nord, 17 500 tonnes en Bretagne nord, 10 000 tonnes en Pays de la Loire, 4 000 tonnes en Poitou-Charentes, 3 500 tonnes en Bretagne sud. La production de moules méditerranéennes se situe autour de 25 000 tonnes.
La moule bénéficie de deux labels Rouge, Moules et Moules de filières élevées en pleine mer, d’une spécialité traditionnelle garantie (STG), Moules de bouchot, et d’une AOC-AOP Moules de bouchot de la baie du Mont-Saint-Michel. Par ailleurs, afin de protéger les consommateurs, les mytiliculteurs ont déposé la marque Moules de bouchot. Les moules de bouchot doivent être estampillées d’une étiquette où figure le logo national. Notons enfin que des producteurs s’essaient à la production de moules biologiques, notamment en Bretagne ou sur l’étang de Thau.

Olivier Masbou

La légende du bouchot

La technique du bouchot remonte à 1235. On la doit à Patrick Walton, un Irlandais qui fait naufrage dans la baie de l’Aiguillon. Pour passer le temps (et peut-être survivre), il capture des oiseaux à l’aide de filets. Il constate que les piquets qu’il a plantés dans la mer pour retenir ses filets sont recouverts de moules. La moule de bouchot (littéralement « clôture en bois ») est née.

Connaissez-vous la recette des...Moules de bouchot gratinées à la bière

A tester chez vous sans plus attendre !

Que boire avec...la moule

Qui dit bons produits, dit bon vin !